Rocher du Baconnet (1808m) par l’alpage du Serpaton – à raquettes Sortie du 22 janvier 2013

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Conditions météo

Grand beau, quelques petits cumulus en début d’après-midi. 5cm de neige fraîche sur une sous-couche dure, soufflée vers la crête.

Récit de la sortie

Une belle journée d’hiver pour tester mon nouvel équipement de rando nordique...

Il me fallait un itinéraire tranquille et vallonné, pas trop engagé et offrant de belles pentes tranquilles, mais permettant aussi de profiter du paysage durant cette magnifique journée... Ce parcours de crête est idéal pour cela. Itinéraire en sens contraire du topo, pour avoir le soleil de dos sur la crête et pour profiter de la descente tranquille le long de la route du Serpaton.

Parking à Uclaire, fin de déneigement de la route. Départ à 12h30, montée par la route puis par le sentier de la combe des Têtes. Montée assez pénible car les écailles de mes skis neufs n’accrochaient vraiment pas suffisamment pour monter la pente du sentier...

Après les "collets" de Somme Longue la situation s’améliore un peu : les grandes pentes ouvertes et une neige pas trop profonde me permettent de délaisser les traces existantes et de faire les miennes, pas trop raide. En quelques lacets, je monte vers le Sud pour rejoindre la crête au niveau des rochers des Côtes. Quelques petits cumulus joueurs s’amusaient à me boucher la vue...

Montée le long de la crête, ou un peu en contrebas lorsque la neige était trop soufflée... La vue se dégage, les nuages s’en vont et la crête "cornichée" prend des allures alpines... Magnifique parcours jusqu’au sommet du Baconnet atteint à 14h30. Une heure de pause casse-croûte.

Poursuite tranquille le long de la crête, parfois un peu compliquée par les passages soufflés en glace où herbe et rochers dépassent parfois... Pérégrinations le long de la plupart des bosses... Descente vers le col du Serpaton, 16h30.

Il me reste un peu de temps ? Poursuite de la balade le long de la crête, maintenant large et ronde, vers les sommets au Nord du col pour profiter des derniers moments de soleil. Pour le retour, il n’y a qu’à se laisser glisser en traversée vers le bas de l’alpage du Serpaton pour rattraper la route, qui se laisse aussi tranquillement glisser... Retour à 18h.

  • Bilan : Une magnifique journée, mes nouveaux skis sont sympas, mais les écailles n’accrochent pas suffisament pour aborder tranquillement les pentes dès que la raideur dépasse celle d’une route enneigée. Mes skis de fond "standard" accrochent beaucoup mieux... Problème de skis neufs ? J’espère que l’accroche s’améliorera un peu avec le temps...
Dernière modification : 28 janvier 2013

Photos « Rocher du Baconnet (1808m) par l’alpage du Serpaton »

Sur la route au dessus d’Uclaire. Au dessus du collet de Somme Longue, vue sur le vallon de Gresse. Montée tranquille face au Grand Veymont. Grandes pentes... Sur la crête, entre les cumulus joueurs. Montée de la crête cornichée. Ambiance sur la crête. Vue sur Monestier-de-Clermont et la vallée du Drac. Balade au sommet... Vue sur la vallée en direction de Grenoble. Montée vers le sommet. Grenoble, devant le massif de la Chartreuse. Vue sur le plateau de Mens et le sommet de l’Obiou. La vallée du Grésivaudan, devant le massif des Bauges. La suite des crêtes. La vallée du Drac. Regard arrière. Les crêtes déjà parcourues... Descente sur le col du Serpaton. Le col du Serpaton. Au nord du col, la suite des crêtes en direction de la Montagne de Pale. Regard arrière vers le sommet du Baconnet. Descente tranquille face au Mont Aiguille. On se laisse glisser sur la route.