La Grande Motte (3653m) Sortie du 23 août 2009

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Conditions météo

La saison de ski d’été était terminée à Tignes et les dameuses préparaient les pistes pour les entraînements des sportifs de haut niveau avant le début de la saison hivernale.

Récit de la sortie

Ce topo va un peu sortir de l’ordinaire.

Il ne va pas décrire une ascension glaciaire, mais va essayer de montrer à tous, alpinistes, skieurs ou simples visiteurs d’altituderando, les changements du superbe Glacier de la Grande Motte en l’espace de trois ans seulement.

Nous avions réalisé cette course le 29 septembre 2006.

La saison de ski d’été était terminée à Tignes et les dameuses préparaient les pistes pour les entraînements des sportifs de haut niveau avant le début de la saison hivernale.

La neige avait déjà fait sa première apparition sur les hauts sommets de Savoie et une pellicule de légère poudreuse agrémentait le glacier.

La quantité de neige fraîche était encore insignifiante et ne suffisait pas à combler les crevasses apparues durant l’été, elles restaient bien visibles, même à proximité immédiate des pistes.

Les 250 derniers mètres d’ascension, hors domaine skiable, se faisaient dans une ambiance haute montagne et la belle pente finale présentait une surface lisse et blanche immaculée.

Nous sommes donc revenus sur ce glacier le 23 août 2009.

Les pistes sont encore ouvertes pour l’été mais vont fermer à la fin de la semaine prochaine. Il y aura ensuite une courte période de repos puis, fin septembre, la station va rouvrir pour l’hiver.

D’ici là, malgré le soleil et les températures estivales du moment, le temps peut se dégrader et la neige peut arriver en altitude.

Cependant, je doute fort qu’elle puisse réparer significativement les dommages subis par le glacier durant l’été.

L’ensemble des personnels travaillant en ce moment sur ce site déplore l’état actuel du Glacier de la Grande Motte et l’on sent une grande tristesse chez tous ceux qui assistent à cette dégradation d’une année sur l’autre.

Changement climatique ?
Ravages dus au ski ?
Pas de polémique. De toute façon personne ne peut rien faire.

L’ensemble des glaciers subit le même phénomène (la Grande Casse est actuellement en glace dans sa partie basse et donc très dangereuse dans cette pente à 45° - le Glacier du Troquairou et celui des Volnets sous le Grand Bec sont en glace noire, idem pour celui de Bellecôte, ...) mais c’est moins flagrant sur un plus petit espace (Glacier du Grand Pisaillas, des Barmes de l’Ours ...) ou dans des pentes moins raides et nous y sommes donc certainement moins sensibles.

Les Glaciers de Haute Maurienne (Charbonnel, Albaron) semblent avoir échappé au désastre (peut être parce que les quantités de neige y ont été plus importantes l’hiver dernier), mais nous n’y sommes pas retournés ces jours ci.

Qu’en est il de ceux du Massif du Mont Blanc ? Les spécialistes pourront certainement répondre.

Voilà pour cet article un peu atypique.
J’espère que Vincent me pardonnera cette incartade.
Place aux photos qui parlent d’elles mêmes.

Dernière modification : 2 septembre 2017

Photos « La Grande Motte (3653m) »

29.09.06 23.08.09 29.09.06 23.08.09 29.09.06 23.08.09 29.09.06 23.08.09 29.09.06 23.08.09 Les crevasses de la pente finale L’autre branche du glacier La petite face nord de la Grande Casse Panorama sur l’ensemble du glacier