Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Beau, assez brumeux, quelques cumulus élevés l’après-midi. Chaud, vent du sud parfois fort sur les crêtes. Encore beaucoup de neige pour la saison, névés compliquant parfois la progression.

Récit de la sortie

Grosse chaleur qui tente de nous faire oublier un début de printemps presque hivernal... Mais là-haut, de belles accumulations de neige nous le rappellent encore...

Besoin d’une belle balade pour profiter du beau temps, et les altitudes modestes du Chablais devraient déjà offrir quelques belles options... Je voulais refaire la boucle des 8 cols, en y ajoutant quelques sommets selon les conditions...

Départ à 8h. Montée rapide au col de la Croix, coupant droit dans les pâturages pour rejoindre le sentier beaucoup plus haut... La combe du col de la Croix n’était pas très belle à voir, de belles accumulations d’avalanche rayant encore ses flancs. Et surtout, au dessus de ces couloirs, des pentes pourries laissaient craindre des chutes de pierres... J’ai donc quitté le sentier dès que possible pour rejoindre et monter le flanc gauche de la combe, à l’abri des chutes pouvant balayer le sentier de l’autre côté... J’apprendrai plus tard que le sentier était fermé pour cette raison, mon raccourci m’ayant fait contourner le panneau signalant celà...

9h15 au col de la Croix. Le lac de Lovenex est déneigé. La traversée vers le pas de Lovenex, dans les pierriers, est un peu pénible. La montée au col d’Ugeon, entre herbe et névés tranquilles, est rapidement expédiée.

Gros enneigement du côté suisse du col d’Ugeon, les zones d’herbe déneigées essayant de rattraper le retard dans une magnifique verdure ponctuée d’une explosion de fleurs de toutes les couleurs...

Parcours déneigé vers la Dent du Vélan puis sur les crêtes herbeuses de Charousse. Vue magnifique, malgré la brume. Pause au sommet en compagnie des bouquetins. Puis descente vers le col de Bise, atteint à 11h30.

Un gros bouchon de neige barrait le versant nord du col, obligeant un détour dans des pentes raides pour le contourner sous l’œil moqueur d’une bande de bouquetins. Remontée au col de Pavis, atteint à 12h15.

De visu, les pentes supérieures du Château d’Oche étaient encore couvertes de grandes bandes de neige. Tant pis, ce sommet ne sera pas pour cette fois ! Plus bas, le vallon de Darbon était encore très enneigé, le lac ayant du mal à se défaire de son couvercle de glace. La traversée en direction de la porte d’Oche fut assez scabreuse, ponctuée de névés parfois raides et minés par le pierrier sous-jacent, ce qui obligeait parfois à des détours dans les pierriers raides...

Porte d’Oche atteinte à 13h. Derrière, les pentes débonnaires s’ouvraient sur le lac de la Case et le vallon d’Oche. Petite pause au bord du lac.

Contrastant avec les autres vallons, celui d’Oche était très déneigé, et la Dent d’Oche était quasi entièrement sèche, laissant augurer une traversée sans problèmes de ce sommet. Effectivement, après une pénible montée des pentes du col de Planchamp, seul deux petits névés facilement contournables barraient la montée au sommet.

Sommet pour moi tout seul, atteint vers 15h30. Belle pause et sieste pour me préparer à la descente.

Les couloirs de descente, entièrement secs, passent sans problèmes. Mais mon inquiétude portait en fait sur ce que j’allais trouver dans la raide face nord derrière le col de Rébollion... Être bloqué par un névé là signifiait devoir redescendre dans la vallée de Bernex pour ensuite remonter une très longue piste vers le col de Neuva...

J’ai effectivement rencontré quelques névés, dont certains raides et exposés, mais heureusement pas trop étendus. Avec la neige juste assez molle de l’après-midi, j’ai pu les traverser avec précaution en taillant de bonnes marches avec mes grosses chaussures que j’avais eu la bonne idée de prendre ce jour.

Col de Neuva atteint vers 18h15. Descente bien gadoue au début, puis tranquille sur la piste ensuite. Fin de la boucle vers 19h30, les jambes un peu lourdes, mais les yeux remplis de ce magnifique décor...

Dernière modification : 23 juin 2013

A propos

Auteur de cette sortie :

Des paysages sauvages, même si il faut marcher loin... Des panoramas grandioses, même si il faut grimper haut... Des couchers de soleil colorés, même si il faut redescendre tard...

Randonnée réalisée le 17 juin 2013

Publiée le 23 juin 2013

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 23 juin 2013 à 01h13

    Ca commence à faire un sacré tour, ce périple ! Les photos où se mêlent deux saisons qui s’affrontent sont superbes.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !