Le Grand Galibier (3228m), par Plan Lachat et le col de la Ponsonnière Sortie du 5 juillet 2013

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Course de neige au Grand Galibier.

Conditions météo

Beau temps, puis nuages bourgeonnants.

Récit de la sortie

Que de neige cette année !

J’avais prévu de faire l’ascension du Grand Galibier par le col Termier qui présente l’avantage d’un départ de la route du col du Galibier à 2600 mètres d’altitude. Une faible dénivelée pour dépasser les 3000 alors que cette année je ne suis encore monté plus haut que les 1753 mètres du mont Mézenc.

Mais le couloir du col Termier est très enneigé et me fait craindre des chutes de pierres quand le Soleil fera fondre la neige.

Je vais donc faire la voie classique par les Mottets.

Départ avant l’aube, pour pouvoir admirer le lever du Soleil au passage du col du Galibier. Le spectacle en vaut la peine.

Les Mottets sont encore plongés dans l’ombre, mais le couloir de la Clapière, que j’ai gravi il y bien longtemps, est illuminé par le Soleil. Il est en parfaite condition.

J’atteins le lac des Cerces qui est encore plongé dans l’ombre en j’en effectue le tour pour voir les différents reflets.

Le sentier qui mène au col de la Ponsonnière est encombré de nombreux névés, dont certains assez raides.

Petit parcours de crête et je suis au pied de la combe qui mène au sommet. De la neige partout. La voie est tracée, mais ce sont des traces de descente et la marche est assez pénible.

Le lac Blanc est encore en grande partie gelé. Quand au lac Termier, il est invisible, enfoui sous l’épaisse couche de neige.

Je passe près de la sortie du couloir de la Clapière. Sa raideur me surprend. Je l’avais trouvé facile malgré un petit passage en glace dans la partie médiane. Mais aujourd’hui, la pente de ce toboggan m’impressionne.

Je vais arriver au sommet un peu fatigué quand même. Le panorama est absolument fantastique.

Après une heure passée au sommet, je vais faire une descente tranquille. Je suis parti tôt, je serai de retour bien avant les orages de fin d’après-midi.

Panoramiques

Dernière modification : 21 juillet 2013