Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Beau, brumeux, chaud et lourd, se remplissant de cumulus dans l’après-midi, gros orages vespéraux.

Récit de la sortie

Fin août 2011, échapper à la canicule de vallée le temps d’un après-midi...

La route de Flaine permet de se retrouver rapidement au dessus de 1800m au col de Pierre carrée, de manière à pouvoir se balader au dessus de 2000m sans montée trop longue et rébarbative dans la chaleur… Les crêtes de Flaine offrent, sur presque toute leur longueur, un beau panorama.

Départ vers 14h et montée rapide… Aucune grosse difficulté et la vue est effectivement panoramique… Paysage hélas délavé par la brume de l’atmosphère humide et lourde, et des cumulus ne tardent pas à se former...

Le soleil disparait alors que j’atteins les Grands Vans, mais rien de trop menaçant encore… Je continue en direction de la Tête de Balacha, de manière à offrir à cette randonnée un objectif plus sauvage que les pentes mécanisées de Flaine… Sommet atteint vers 17h alors que les nuages commencent à s’amonceler sur le Haut-Giffre...

Retour rapide par des pentes couvertes de moutons en direction des Grands Vans, puis plongée dans le vallon de Vermant jusqu’au lac… Le ciel se fait bien sombre, et je remonte par le sentier en direction du col de Pierre Carrée au pas de course alors que les premières gouttes se font sentir… Fin de balade vers 19h, juste à temps...

Dernière modification : 6 septembre 2013

A propos

Auteur de cette sortie :

Des paysages sauvages, même si il faut marcher loin... Des panoramas grandioses, même si il faut grimper haut... Des couchers de soleil colorés, même si il faut redescendre tard...

Randonnée réalisée le 22 août 2011

Publiée le 6 septembre 2013

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !