Sortie du 11 septembre 2013 par galipette Pointe des Arces (2076m) par le passage de l’Armène

Si le passage de l'Armène permet l'accès à la Pointe des Arces ou à l'Armenaz, il peut être aussi un but de balade de par le panorama qu'il propose par beau temps.

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Météo pourrie ! rares éclaircies, sommets bouchés à tour de rôle.

Faune : marmottes, chamois, faucons pèlerins et tarines !

Dénivelé : 900m.

Récit de la sortie

Départ maussade du parking du couvent, pluie ? éclaircies ? j’étais sceptique quant à la suite de la journée et sur le but de la balade : en principe Pécloz Armenaz...

Autre motif de contrariété mon sentier "secret" qui évite la nouvelle piste est envahi par de hautes herbes détrempées. Autrefois balisé il va finir par disparaître.

La montée se fait en observant le ciel qui se dégage à l’Ouest et j’ose espérer que les éclaircies annoncées se produiront. La coulée d’avalanche qui descend chaque année est encore là, abondante.

Arrivée au Chalet des Gardes, le Pécloz et l’Armènaz sont bouchés, la Pointe des Arces est bien dégagée. Je choisis de me diriger vers le Passage de l’Armène qui permet de bifurquer sur l’un ou l’autre de ces sommets.

Sauf que la météo est décidément contre moi et la vallée un instant entrevue disparaît, la brume monte et enveloppe tout.

Au niveau du passage je surprends un groupe de chamois qui dévalent rapidement dans la pente, deux d’entre eux, plus éloignés, resteront un moment à m’observer.

Ne voyant pas l’intérêt d’aller plus loin je fais demi-tour, une pause casse-coûte à l’abri au chalet des gardes sous le regard curieux des tarines, j’observe quelques chamois dans l’alpage de l’Armenaz et c’est le retour sous les sifflements d’une marmotte bien grasse !

Dernière modification : 15 septembre 2013

A propos

Auteur de cette sortie :

Le soleil n’est jamais si beau qu’un jour où l’on se met en route. (Giono) il existe un monde d’espace, d’eau libre, de bêtes naïves où brille encore la jeunesse du monde et il dépend de nous, et de nous seuls, qu’il survive. Samivel

Randonnée réalisée le 11 septembre 2013

Publiée le 15 septembre 2013

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 15 septembre 2013 à 20h19

    C’est souvent bouché quand même dans l’alpage d’Armenaz ! Mais les chamois, pour le coup, sont visibles !
    J’ai eu la chance d’en observer de vraiment très près dans l’épais brouillard quand je descendais de l’Armenaz en direction du Pécloz.
    A refaire par grand ciel bleu, c’est sûr !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !