Lacs de Crupillouse (2656m) et Col du Veyre (2724m) Sortie du 10 septembre 2013

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Des lacs de toute beauté.

Conditions météo

Beau temps le premier jour, soleil voilé le second.

Récit de la sortie

Départ du hameau des Beaumes à midi par un beau soleil pas trop chaud en ce mois de septembre.

La montée s’effectue par un chemin en lacets admirablement tracés, qui rendent la dénivellation (presque !) aisée à avaler.

Dans la première partie, jusqu’au Pas de l’Ours, on admire de magnifiques cascades d’un débit encore assez important. Le franchissement des torrents est aisé, pas de souci particulier.

Après une longue traversée au-dessus du Pas de l’Ours, nous arrivons sur un petit plateau herbu où une harde de chamois nous accueille, jeunes gambadants et adultes se faisant dorer au soleil. Ils vont nous accompagner quasiment jusqu’aux lacs, toujours au-dessus de nous, nous surveillant du coin de l’œil.

La fin de l’ascension se fait dans un paysage minéral, sur le sentier toujours aussi bien tracé.

Nous arrivons à la cabane en ruine où nous avons prévu de monter la tente alors que le jour baisse petit à petit. Il faut dire qu’entre le déjeuner, l’observation des chamois et la rencontre avec un troupeau de chèvres en toute liberté, nous avons pris notre temps.

Nous profitons de la vue sur la vallée de Champoléon alors que la température baisse et que quelques nuages nous surplombent.
Durant la nuit, il tombe un peu de grésil, puis les nuages disparaissent.

Le lendemain matin, c’est un enchantement : la vallée est plongée sous la brume et nous la surplombons au lever du soleil. Nous prenons notre petit déjeuner en quatrième vitesse pour monter aux lacs supérieurs puis au col du Veyre.

Les nuages montent de la vallée, c’est un spectacle extraordinaire.

Nous redescendons tranquillement jusqu’aux Beaumes en début d’après-midi, et croisons plusieurs randonneurs qui, malheureusement, ne profiteront pas d’aussi beaux paysages que nous, car les nuées ont gagné du terrain vers les hauteurs.

C’est une randonnée superbe, fatigante tout de même si l’on n’est pas trop aguerri, mais sans difficultés particulières grâce à un chemin parfait. Seul le dénivelé important peut poser problème, car à cette époque de l’année, nous n’avons même pas eu à franchir un névé !

(Photos : Pierre Rohm)

Dernière modification : 15 septembre 2013

Photos « Lacs de Crupillouse (2656m) et Col du Veyre (2724m) »

La montée (première partie) Rencontre avec les chamois Champoléon Au lever Lac Lac haut reflets Col de Veyre Flaques