Haute Cime des Dents du Midi (3257m), par Salanfe Sortie du 31 juillet 2013

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Merveilleux panorama entre Mont Blanc et Léman.

Conditions météo

Météo stable et très favorable avec un ciel parfaitement dégagé. Légère brume matinale en fond de vallée. De rares petits cumulus se forment çà et là mais se désagrègent aussitôt sous l’effet des hautes pressions. Température estivale d’environ 12°C au sommet avec un vent modéré. Très forte luminosité.

Récit de la sortie

L’itinéraire débute dans la forêt au Creux des Arianeys, juste au-dessus du camping de Van d’en Haut.

Une courte pente douce pour s’échauffer avant la traversée du torrent de la Salanfe.

Puis la sente s’élève franchement sur un terrain rocheux, forestier et très escarpé. Passages sur quelques escaliers, métalliques ou de roches et de bois.

Finalement, cette marche d’approche pour atteindre le barrage est particulièrement plaisante et se déroule dans un cadre sauvage.

Regard arrière vers la vallée, plaquée d’une légère épaisseur de brume. Celle-ci va rapidement disparaître car on ressent bien les hautes pressions atmosphériques. La journée s’annonce météorologiquement très stable.

Vers 1740m, on quitte le terrain escarpé pour rejoindre la piste caillouteuse qui a servi à acheminer le matériel et les matériaux lors de la construction du barrage.

En ce 31 juillet 2013, les quelques petits travaux au pied du barrage sont très vite oubliés lorsqu’on arrive à hauteur du barrage vers 1930m. La vue se dégage et l’arrivée sur le cirque de Salanfe est superbe.

En face se dresse la forteresse de la Tour Sallière (3220m) qui se reflète sur le lac. A droite, les Dents du Midi et au centre, le col de Susanfe qui est l’objectif intermédiaire.

Il est fascinant d’observer ces empilements de roches sédimentaires (calcaires et marno-calcaires du Jurassique et Crétacé) sur plusieurs centaines de mètres, aux teintes et épaisseurs distinctes. Synclinaux, anticlinaux, plis couchés, déversés et laminés bouleversent l’ordre chronologique dans ces paysages.

L’ascension temporise. Il s’agit maintenant de contourner le lac et le longer sur sa rive gauche (au nord) pour retrouver la sente qui part au point 1932, sous les marais de Lanvouisset. Sur une piste longue de 1,9km, sans dénivelé et qui passe par l’Auberge de Salanfe, toute proche du barrage.

Peu avant la bifurcation, un énorme troupeau de vaches d’Hérens se dirige à contre-sens. La piste est large mais je dois m’écarter et grimper sur le côté pour ne pas être emporté par cette grande masse mouvante.

Une fois la piste quittée, la sente traverse un terrain très caillouteux puis s’élève enfin par des pentes herbeuses en direction de l’ouest.

Approche sur une barre rocheuse qui de loin, semble difficilement franchissable. Finalement, la sente s’y faufile très bien et on passe sans problème. De plus, un câble sécurise le court passage exposé.

Une fois la barre rocheuse franchie, le terrain change totalement ; lisse et entaillé de nombreuses petites ravines. Encore 100m de dénivelé pour atteindre le col de Susanfe à 2494m.

Au col, la vue se dégage cette fois sur le vallon de Susanfe, le Mont Ruan et Petit Ruan, la Dent de Barme. Quelques randonneurs sont là, effectuant la traversée de Susanfe vers Salanfe.

Mais le col n’est qu’un palier. Il faut encore gravir plus de 750m de dénivelé pour accéder au sommet de Haute Cime (3257m).

L’ascension est encore longue, je ne marque pas d’arrêt au col et attaque directement la montée sur une pente encore modérée au départ.

On s’élève peu à peu en dévers et sur la droite avec une bonne trace et un terrain stable. A partir de 2600m, la pente s’incline davantage pour aller contourner une petite barre rocheuse vers 2740m puis revient sur la gauche. Quelques regards en arrière sur les parois rocheuses de la proche Tour Sallière.

La pente s’incline encore un peu mais devient régulière. La trace est parfois moins évidente. Le terrain se dégrade, devient inconsistant, épuisant et se dérobe à chaque pas. Il n’y a plus de névés sur le parcours mais le terrain est encore détrempé de la fonte tardive.

Une chose est sûre, ce sera beaucoup plus rapide à la descente…

Arrivée sur le replat du col des Paresseux à 3054m, au pied de la dernière pente à gravir. La neige devient omniprésente et couvre l’essentiel du parcours final. Neige transformée et très glissante.

Je m’engage alors sur les 200 derniers mètres en cherchant l’adhérence sur les quelques parties rocheuses qui émergent. Dernière et raide ligne droite ; une bande rocheuse libre de neige permet l’agrippement pour remonter jusqu’au sommet.

Le sommet de Haute Cime est assez étroit ce qui fait que les randonneurs ne s’y attardent pas vraiment. Il s’agit d’une courte crête de dalles rocheuses inclinées avec un abrupt vertigineux au nord, dominant Champéry et le val d’Illiez.

L’impression d’altitude est très présente. Le panorama est merveilleux, dans toutes les directions. On voit loin, très loin : Haute-Savoie, Chablais, Léman, Hautes Alpes calcaires, Alpes bernoises, quelques 4000 valaisans, massif du Grand Combin, Mont Vélan, massif du Mont-Blanc

Plus près, les Dents du Midi se dressent en enfilade : l’Éperon, la Cathédrale, la Forteresse et la Cime de l’Est tout au bout.

Peu après l’arrivée au sommet, 2 aigles effectuent quelques survols avant de s’éloigner. Quelques chocards sont en observation de mon sandwich.

Là encore, je profite longuement du sommet en me remplissant la tête d’images du panorama fabuleux que j’ai devant les yeux.

La pente du retour sur le col de Susanfe est dévalée à vive allure. Il en sera ainsi jusqu’à l’altitude 2000m, peu avant le lac de Salanfe.

Ensuite, la piste qui ramène au barrage tend à s’éterniser, d’autant plus que la chaleur se fait maintenant sentir.

Enfin, la descente en forêt sur le terrain escarpé redonne un peu de relief pour conclure cette superbe et rude randonnée.

Dernière modification : 17 octobre 2013

Photos « Haute Cime des Dents du Midi (3257m), par Salanfe »

Brume dans le Chablais. Reflet de la Tour Sallière (3220m) dans le lac de Salanfe. Les Dents du Midi. Haute Cime et son arête sud. Regard arrière sur le lac de Salanfe dans la montée au col de Susanfe. Regard vers la Tour Sallière depuis le col de Susanfe. Regard arrière vers le Valais. Vue sur le col de Susanfe, dans la montée vers Haute Cime. Massif du Mont-Blanc depuis les pentes sud de Haute Cime. Les sommets des Dents du Midi. La croix métallique et les blocs inclinés du sommet. Chocards à bec jaune au bord de l'abrupt versant nord. Vue nord sur le Chablais, le Léman et le plateau vaudois. Vue nord-est sur l'entrée dans les Alpes. Regard arrière sur Haute Cime depuis Lanvouisset, en bordure du lac de Salanfe. Tracé Google Earth.