Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Splendide journée très dégagée.

Récit de la sortie

BUTTE 1935M SIMPLEMENT

Cette sortie raquettes était prévue le 27/11, puis le 28/11, et finalement elle se fera le 29/11. J’avais annulé ces 2 premières dates pour cause de mal de dos...une fois de plus. Donc, repos ces 2 jours.

3h50, ce matin je me lève pour me rendre à mon travail comme d’habitude. Comme d’habitude, 4h40, je lis le journal tout en dégustant quelques fruits dans une des salles de repos avant de prendre mon service. 4h55, je regarde le planning affiché sur le tableau, et tiens !...bizarre !...mon nom n’est pas inscrit. Cela arrive parfois que mon supérieur hiérarchique fasse une erreur. Mais là, ce n’est pas le cas. Il m’annonce que j’avais, il y a quelques mois, posé un jour de congé, au hasard, le 29 de ce mois, accolé avec mon repos normal des 27 et 28, donc l’erreur est pour moi. Çà tombe bien, les 2 jours précédents n’étaient pas fameux question météo, alors debout pour debout, je remonte chez moi à 2km pour préparer mon sac puis je file à Chichilianne.

7h30, - 11° degrés sur la place du village, je m’affaire dans la hâte, j’ai les doigts qui commencent à geler. Il fait très beau, la journée s’annonce très belle. J’attache les raquettes sur le sac suis le sentier en direction de la forêt. Je m’arrête au bord d’une prairie, et admire les Rochers du Parquet et le Mont Aiguille. Le soleil levant commence à teinter d’or leurs parois rocheuses. Pas besoin de chausser pour le moment, ce n’est pas les 5 cm de neige croûtée qui le justifieraient, et puis c’est relativement bruyant. Juste quelques traces de pieds, je chausserai sous le Pas de l’Essaure. Je suis émerveillé en arrivant sur le plateau par la grande étendue blanche face à moi. Je me dirige directement en coupant vers l’ouest en direction du Pas de la Coche où je trouverai une seule trace d’un raquetteur solitaire. Elle se faufile entre les sapins pour dévier légèrement du vallon pris cet été, c’est vraiment plus esthétique. La trace moins visible sur la neige croûtée, vire au sud en quittant le vallon. Elle passe à l’ouest du gouffre proche de la cote 1830m et se dirige dans la Plaine du Tisserand. Je remonte plein ouest en direction de la butte cairnée cotée 1935m. Cela suffira pour aujourd’hui, je décide d’en rester là et de ne pas poursuivre jusqu’à la Croix du Lautaret pourtant si proche. Je déguste 3 mandarines et 3 barres de chocolat noir, une brioche et un thé chaud voilà mon repas et c’est largement suffisant.

Je redescends plein nord, puis nord-est et retrouve ma trace donnant accès au vallon, j’effectue ainsi en sens inverse mon parcours. Le soleil est désormais derrière la crête en dévalant cette forêt, j’arrive à Chichilianne, le thermomètre affiche – 3° degrés il est 14h45.

Effectuée seul, je n’aurais rencontré personne de la journée. J’ai seulement aperçu au loin, sur Tête Chevalière, un groupe de randonneurs.

Dernière modification : 4 décembre 2013

A propos

Auteur de cette sortie :

"va avec confiance dans la direction de tes rêves, vis la vie que tu as imaginé". "Laisse ton esprit s’évader et tes pieds suivre tes rêves".

Randonnée réalisée le 29 novembre 2013

Publiée le 4 décembre 2013

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 5 décembre 2013 à 00h24

    Pas mal pour quelqu’un qui avoue ne pas aimer la neige !

  • par Le 5 décembre 2013 à 08h07

    Merci pour la balade.
    Toujours aussi photogénique ce Mont Aiguille !

  • par Le 5 décembre 2013 à 17h25

    J’avoue Alain la neige c’est pas trop pour moi. Mais il faut bien sortir un peu pour garder la condition sinon kaput !

    Que bellissima Mont Inaccessibilis !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !