Le Mont Ventoux (1911m) par le Mont Serein Sortie du 20 février 2014

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Un Ventoux en ski de randonnée sur les deux versants c'est bien aussi ! Toujours un endroit aussi particulier et où on a toujours plaisir à revenir. Et puis quel bien elle a fait cette heure passée au sommet sous un beau soleil. Cela a fait oublier un peu cet hiver humide pendant un petit moment.

Conditions météo

Ciel clair et dégagé.
Un peu de vent au sommet, mais sans trop.
Neige dure sur le versant nord, glacée au sommet et en moquette sur le versant sud.
En fin d’après-midi on commence à apercevoir à l’ouest les prémices de la nouvelle perturbation du lendemain.

Récit de la sortie

Un moment que cette course me faisait envie.

J’ai un peu divergé de l’itinéraire en empruntant la combe de la Loubatière, puis la route (haut de la combe en neige très dure) car m’attaquant au sommet à ski de randonnée.

Le cheminement sur la route peut paraître long et s’apparenter à du ski de fond, mais quel plaisir de monter en ayant la tête ailleurs et en profitant du magnifique panorama qu’offre cet endroit.

Il y a d’ailleurs plein de monde qui monte : raquettes, skieurs et on croise même des skieurs de randonnée qui arrivent du Chalet Reynard.
Ludique Ventoux !

En arrivant aux environs de la Chapelle Sainte Croix le vent se fait sentir et la neige devient glace par endroit, mais cela fait partie du jeu au Ventoux.

Plein de monde au sommet avec même un VTT ! Il faut aussi signaler que la route côté sud est noire. Avis au cyclistes !!!

Pour moi démarre la descente à ski, d’abord un peu chaotique jusqu’au Col des Tempêtes du fait de la qualité de neige, et ensuite merveilleuse dans la combe Fiole où la neige vient juste de se transformer. Descente tout en moquette jusqu’à 1515m.

Eh bien maintenant il n’y a plus qu’à remettre les peaux et remonter par là où je suis descendu jusqu’au sommet. Et ça chauffe bien dans la combe où quelques personnes rencontrées avec des raquettes ou à ski me permettent une petite halte de reprise de souffle en discutant un moment.

Casse croute de rêve pendant 1 heure au sommet et début de descente coté nord de la combe de la Loubatière. Une jolie pente avec quelques sensations sur de la neige qui, là, est restée bien dure. Mieux vaut ne pas se louper dans la première partie.

Là, un randonneur m’interpelle pour me signaler quelqu’un en difficulté dans une pente raide et en neige dure juste sous la route au sommet. C’est une personne avec des raquettes qui s’est engagée la-dedans, a perdu un bâton et veut à tout prix descendre le récupérer. D’en bas je lui conseille de laisser tomber et de remonter (la route est à 15 mètres en dessus). La personne me répond avoir le souffle coupé.

Donc descente rapide (à skis ça le fait bien) pour prévenir le poste de secours de la station du Mont Serein qui fera finalement le nécessaire.

Superbe journée ! Toujours aussi magique ce Ventoux.

Dernière modification : 22 février 2014

Photos « Le Mont Ventoux (1911m) par le Mont Serein »

Début de la montée le long des pistes. Piste rouge de la Loubatiére. Piste rouge de la Loubatiére. Arrivée sous le haut de la combe. Vue vers le nord. En montant par la route. En montant par la route. En montant par la route (dans le rétro) Vue de la route Avant derniere épingle avant le sommet. Le célébre tryptique du sommet. Versant sud : début de la combe Fiole. Combe Fiole. Arrivée au bas de la partie la plus skiable. Combe Fiole (1515m) Il n'a plus qu'à remonter ! L'antenne se découvre au fil de la montée. Il n'y a qu'à suivre le fond de la combe. Arrivée au col des Tempêtes. Montagne interdite ... Encore Angèle et le Vercors au fond. Vue du Col des Tempêtes vers l'est. Zoom sur le Vercors sud Dernier effort avant le deuxiéme passage au sommet. Zoom sur les Ecrins. Regard vers l'est.