Tête de Bostan (2406m) Sortie du 10 mars 2014

Sortie réalisée le 10 mars 2014.

ACCÈS et ITINÉRAIRE : Consulter le topo

Une belle bosse enneigée débonnaire...

Conditions météo

Beau, chaud pour la saison, brumeux sous 2600m. Bon enneigement, déjà bien transformée.

Récit de la sortie

Une météo exceptionellement chaude pour cette mi-mars... La neige, toujours en bonne quantité sur tous les versants à partir de 1400m, se transforme rapidement... Il devient difficile de randonner l’après-midi dans la neige molle, lourde et mouillée dans laquelle on s’enfonce, et il faut faire attention aux pentes qui risquent de purger avec la chaleur...

La Tête de Bostan, par ses pentes débonnaires, reste un objectif très sûr si on ne dispose que de l’après-midi pour randonner... Départ vers 14h des Allamands en skis de rando nordique, une des dernières occasions de les sortir cette saison... La montée de la piste est vite effectuée grâce à leur légèreté...

On évitera de poursuivre la piste, exposée sous de raides pentes chauffées, en direction du col de la Golèse, et on aborde sur l’autre versant les larges pentes débonnaires de Bostan. La neige est certes un peu molle, mais pas excessivement, et la montée demeure agréable surtout si on suit les traces des raquettistes...

La large crête rejointe, la neige demeure assez peu transformée et plutôt dure sur le rebord nord, et on peut progresser encore plus facilement en choisissant le meilleur endroit... Le sommet est atteint vers 17h...

La vue est belle, mais hélas l’altitude est tout juste insuffisante pour vraiment sortir de la brume... Le versant suisse de la montagne plonge déjà dans l’ombre alors que les Dents Blanches jaunissent joliment... De visu et étant donné l’état de la neige dans les versants nord, les conditions semblent plutôt bonnes pour y accéder... Peut-être dans les jours à venir ?

On commence la descente vers 18h, alors que le soleil descendant illumine la brume vers l’ouest, en jaunissant prématurément... Les skis nordiques ne sont pas du tout l’idéal pour descendre dans cette neige, mais on chemine tranquillement en longues traversées et conversions dans les larges pentes...

Le soleil disparaît un peu prématurément dans la brume, ne laissant rougeoyer que les Dents Blanches suffisament hautes pour en émerger... La descente se poursuit, rendue plus difficile par la croûte de regel commençant à se former sur la neige molle...

La nuit arrive... La lune offre déjà un bon éclairage pour descendre les derniers champs de neige, puis on sortira la frontale pour se laisser glisser sur la piste... Retour vers 20h.

Dernière modification : 15 mars 2014