Les Trois Becs (1589m) et Roche Rousse (1432m) par le passage de Picourère Sortie du 10 mai 2014

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Magnifique circuit, des plus sauvages dans sa première partie et à découvrir tôt le matin si l'on veut éviter la foule sur les sommets.

Conditions météo

Beau, légèrement voilé, sans vent.

Récit de la sortie

Il y a de cela quelques années, après une (trop) longue traversée des Trois Becs depuis Saillans par le GR9, j’ai pu découvrir la sortie de ce pas de Picourère. Etant amateur de ce genre de passage sauvage et un poil acrobatique, je me suis promis d’y revenir.

Mais avant de m’y attaquer, j’ai voulu la veille partir d’Espenel pour une traversée me permettant de découvrir l’un des nombreux coins sauvages du Diois :
Cet itinéraire passant par les cols d’Espenel, du Perrier et de Faraud, est prétexte à grimper à la discrète et panoramique montagne de Faraud. Je pénètre ensuite dans le vallon de la Coulance, où la chapelle des Sadous apporte un peu d’humanité dans ce paysage conjuguant beauté et austérité.

Après un bivouac dans l’un des prés à l’abandon de Valcourte, je pars dès 5h30 le lendemain en direction du village de la Chaudière. Et après 1h de marche, je découvre le départ bien visible du sentier bien visible de Picourère.

Le soleil se lève et illumine majestueusement le bois dense de feuillus composant les deux tiers du passage. La montée est bien raide, bien tracée, à l’exception d’une courte portion peu avant le cône d’éboulis où une sente me fait partir trop à droite. En plus des quelques cairns et marques bleues, j’ai pu repérer par endroit ces fameux triangles jaunes balisant le plus souvent de manière anecdotique la plupart des itinéraires de randonnée de la Drôme.

Après avoir croisé trois chamois, je dévie volontairement un peu de ma trajectoire pour contempler deux des arches du secteur. Enfin, j’ « affronte » les deux ressauts finaux du pas, faciles et peu exposés.

La suite du parcours passant par le Signal et le Veyou, dans cet alpage coloré au petit matin d’Orchis sureau, fut également un enchantement. Et après avoir zappé l’arche de « l’Eléphant » et Roche Rousse (dont leurs visites ne sont pas renvoyées aux calendes grecques), je redescends le confortable sentier de Siara avec la rencontre des premiers randonneurs.

Retour enfin en stop pour regagner Saillans.

Dernière modification : 12 mai 2014

Photos « Les Trois Becs (1589m) et Roche Rousse (1432m) par le passage de Picourère »

Les Trois Becs La discrète chapelle des Sadous Lever de soleil Chamois. En montant au sentier de Picourère. L'arche de Picourère. A l'écart du sentier de Picourère. Le couloir final du pas de Picourère. Roche Courbe Le Veyou Le synclinal de Sâou Le Signal Le Grand Delmas Les Rochers du Veyou