Sortie du 5 mai 2014 par Johnny Tête de Garnesier (2367m) - Tête des Ormans (2140m) par le Col de Plate Contier

Les caractéristiques principales de ce sommet panoramique, c'est qu'il est intégralement en versant sud, mais aussi au sud du col du Festre qui est bien souvent une barrière climatique nord-sud. Il reçoit donc à ce titre des influences assez méditerranéennes au printemps. Il est donc déneigé relativement tôt et permet de monter en altitude assez tôt dans la saison. On préférera pour ce faire le versant La Cluse beaucoup plus sec que celui de Lus la croix-Haute.

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Beau avec un petit vent frais sur la crête.
Complétement sec sur le versant La Cluse.
Petits névés résiduels sur la crête.

Récit de la sortie

Cherchant à faire un sommet un peu plus haut en altitude et en mode randonnée, je me rabats sur la Tête de Garnesier, réputée pour être déneigée assez tôt dans la saison.

Pour mettre encore plus de chances de mon côté je choisis de partir par le côté Hautes-Alpes (La Cluse) versant que je ne connais pas encore.

Le calcul est bon, car tout est bien sec même dans les sous-bois (pins à crochets) du départ. L’alpage est bien vert et très tranquille, les troupeaux n’étant pas encore montés à cette époque de l’année. Les marmottes, elles, sont bien là et s’en donnent à cœur joie.

Arrivé au col de Plate Contier, je constate que le versant côté Lus est encore bien garni de plaques de neige. Ceci me sera confirmé au sommet par un randonneur étant monté par ce versant et ayant du quelque peu louvoyer.

On est début mai et il faut quand même enfiler une polaire au sommet pour casser la croûte.

A propos de ce sommet, on notera qu’il se trouve dans la Drôme, même si toute la progression se fait dans le département des Hautes-Alpes. Il s’avère d’ailleurs à ce titre qu’il fait partie intégrante du Parc National du Vercors ... Comprenne qui pourra !

Le classique de la descente, c’est de ... remonter à la Tête des Ormans toute proche et ainsi d’accrocher un deuxième sommet dans la journée.

Le reste de la descente jusqu’à La Cluse sera agréable et confortable au milieu des alpages tranquilles et incitant à une bonne sieste bien réparatrice.

Dernière modification : 9 septembre 2014

A propos

Auteur de cette sortie :

L'homme pressé est un homme déjà mort (proverbe Berbère).

Randonnée réalisée le 5 mai 2014

Publiée le 9 septembre 2014

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 16 octobre 2014 à 15h43

    Toujours aussi beau ce coin Johnny et plus encore avec un zeste de neige !

  • par Le 17 octobre 2014 à 13h02

    Merci,
    Le Dévoluy reste sans doute mon massif préféré, même si il est un peu long d’accès en venant de la Drôme.
    La montée versant La Cluse m’a enchanté, car beaucoup plus dégagée que celle versant Lus la Croix-Haute.
    A consommer sans modération !

  • par Le 17 octobre 2014 à 16h41

    Oui, c’est vrai que le versant Lus est toujours plus froid.
    D’ailleurs, les gorges et la petite route du Riou Froid portent bien leur nom !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !