Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Répit entre le mauvais temps de la veille et les orages du soir.

Récit de la sortie

Au risque de décevoir la grande communauté montagnarde, il n’y a pas que la montagne dans la vie.

Il y a aussi le Mondial, c’est tous les 4 ans et c’est cette année.

En cette fin juin/début juillet, mon camp de base se situe donc dans mes montagnes des monts du Lyonnais. Basses montagnes, certes, mais montagnes tout de même.

L’occasion de faire des variantes, de découvrir des recoins ignorés ou des itinéraires plus pittoresques dans l’ombre des grands sucs du Velay.

Pour cette randonnée, départ du village de Sainte-Catherine au lieu de celui de Riverie.

Il faut prendre le Chemin des Garennes, en face de l’église, de l’autre côté de la D 2, nord.

Après le jonction avec un chemin venant de l’ouest, on arrive à la cote 755.

Une flèche indique un sentier descendant sur la droite : Grotte. Il s’agit de la grotte de la Madone.

Cette grotte n’est pas naturelle. Adossée à un affleurement rocheux, elle est bâtie dans un style "kitsch", très à la mode autrefois et que l’on retrouve en proportion bien plus importante dans cet autre village des monts du Lyonnais, celui de Valfleury.

Après le détour par la grotte, retour sur le chemin et jonction avec l’itinéraire du topo, à la cote 762m, pour un bref passage le long de la D 113.

Au village de Saint-André-la-Côte, on peut faire un autre détour par le crêt du Châtel, alt. 912m.

Il suffit de prendre derrière l’église, nord, la montée du Châtel.

Ce crêt, en partie boisé n’offre qu’un panorama partiel et bien moins intéressant que que le Signal de Saint-André.

Dominant la vallée du Rhône de 750 mètres, le Signal vient d’être mis en valeur par la communauté de communes du pays mornantais avec la construction d’une passerelle panoramique avec une table d’orientation et d’un petit amphithéâtre où sont donnés de petits spectacles.

Comme celui-ci :

Pas très wilderness tout cela. Mais assez sympathique comparé à la honteuse mise en scène qui a vu un footballeur célèbre marquer un but (pas un but de montagne, un but avec un ballon) au sommet du mont Blanc. La cause humanitaire défendue excuse-t-elle le ridicule de l’entreprise ?

Pour ceux qui ne l’auraient pas vue :

  • (la première minute de la vidéo est quand même bonne, ensuite...)
Dernière modification : 3 juillet 2014

A propos

Auteur de cette sortie :

Randonnée réalisée le 1er juillet 2014

Publiée le 3 juillet 2014

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (3).
  • par Le 11 juillet 2014 à 13h10

    Salut Alain,
    Belle balade.
    Certes, il n’y a pas que la montagne dans la vie mais même au raz des pâquerettes je ne partage pas ton engouement pour le ballon rond.
    Ce qui est certain, c’est que le Brésil demeure champion du monde de la déforestation, mais ça tout le monde s’en foot !
    Le côté « poil à gratter » me va bien aussi finalement !

  • par Le 11 juillet 2014 à 16h22

    Faut comprendre, Michel : j’ai grandi à côté d’un stade (pas celui de Sainté).

  • par Le 11 juillet 2014 à 16h53

    Je comprends Alain,
    Je respecte l’engouement des sportifs quelques soit le sport mais l’envers du décor de ces grands évènements n’est pas reluisant.
    Balade sympa en tous cas !

  • par Le 11 juillet 2014 à 19h17

    limite montagne ! lol

  • par Le 11 juillet 2014 à 19h24

    Le Saint André domine Lyon de plus de 750 mètres et c’est donc la limite supérieure ce qui fait, peut-être, qu’il échappe à la nouvelle censure. lol !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !