Le désert du Carlit Sortie du 13 juillet 2014

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Une superbe sortie dans ce magnifique désert qui n'en est pas un. De nombreux lacs tous plus beaux les uns que les autres. Un site grandiose et protégé, mais aussi très fréquenté.

Conditions météo

Beau temps au départ puis de plus en plus couvert. Température : environ 20°C

Récit de la sortie

Partis avec Galice pour un petit séjour entre Cerdagne, Capcir et Carlit nous voici en ce 13 juillet 2014 sur le point de rejoindre le départ de cette sublime randonnée.

Alors que nous sommes encore à 8 kilomètres du départ, nous découvrons que la route est fermée en période estivale (tout du moins réglementée. Voir mon commentaire du 22 juillet 2014 sur le topo associé).

Nous nous garons donc sur le parking de Pla de Barres, à la vue de la queue qui attend pour prendre la navette (tarif de 5 euros par personne), je décide rapidement de faire l’approche à pied, doublant ainsi la distance et le dénivelé (soit environ 30 kilomètres pour 800 mètres de D+).

Nous démarrons tardivement cette randonnée (il est déjà 11h, 5 heures plus tôt nous décollions de Salon-de-Provence). Nous sommes donc un peu obligés de garder une cadence soutenue. Histoire de ne pas rentrer trop tard.

Arrivés à l’Estany de la Pradella, nous commençons à prendre la mesure de cette randonnée.

En effet, ce lac est paradisiaque, et c’est un véritable appel à la un détente sur ses berges que nous sommes obligés de décliner (car il reste tout de même douze autres lacs à découvrir)

Nous continuons notre marche, et arrivons rapidement au départ officiel de cette randonnée, là où les hordes de touristes en tout genre sont débarquées par les navettes.

Il nous faut avoir passer les Estanys Negre et del Viver pour retrouver un peu plus de calme.

Arrivés à l’Estany de la Commassa et à l’Estany Sec, il ne reste plus que nous et quelques pêcheurs adeptes de la forme sportive dite "No- Kill" (la truite arc en ciel est ici relâchée après avoir été pêchée)

Nous déciderons de casser la croûte à l’Estany llong avant de revenir par les Estanys de Vallell et de les Dugues. Ayant déjà parcourus un peu plus de 15 kilomètres à ce moment là (et il nous reste encore autant pour le retour au parking), nous décidons de shunter les 3 derniers lacs supérieurs ( Estany de Sobirans, de Trebens et de Castellà).

Retour agréable jusqu’au parking, où nous rencontrons une jeune chevrette (qui s’enfuira à la vitesse de l’éclair) et un très étonnant écureuil roux qui s’était persuadé, qu’en faisant le mort sur le tronc, je ne le verrai pas.

En résumé, ce fut une superbe randonnée dans un site grandiose.

Dernière modification : 24 juillet 2014