Haut Guil : la Pointe Joanne (3052m) ou Monte Losetta en traversée et Grand Belvédère du Viso Sortie du 6 août 2014

Sortie réalisée le 6 août 2014.

ACCÈS et ITINÉRAIRE : Consulter le topo

45 ans après ... retour à la Pointe Joanne.

Conditions météo

Beau temps. La ’nebbia’ ne sera présente qu’après 14h et laissera encore de bonne fenêtres de visibilité.

Récit de la sortie

45 ans après …

J’ai découvert sur le site le topo de ‘Alain’ qui m’a rappelé des souvenirs.
Je suis allé à la Pointe Joanne en y faisant un aller-retour par son versant nord-ouest il y a 45 ans avec mon frère ainé (Gérard) et un ami à lui (Alain … tiens !). J’avais très envie de refaire cet itinéraire (sans traces à l’époque) et de le faire découvrir à Claudine, ma femme. Nous voilà donc partis pour suivre le cheminement décrit (ici) par Alain … mais en sens contraire.

Une bien belle journée …

Il est 8h15 lorsque nous quittons la voiture garée au parking de la Roche Ecroulée après une confortable nuit et un magnifique petit déjeuner à l’Edelweiss (Abriès). Il fait très beau.

Il faut d’abord se farcir la très longue approche (interdite à tout véhicule … sauf à ceux qui l’empruntent) qui mène au parking du Grand Belvédère du Viso. Il y a 45 ans, on montait au Grand Belvédère en voiture … Autres temps, autres mœurs !
Nous avalons cette approche en une heure et 10 minutes et nous voilà au parking. Tiens ! une voiture immatriculée en Corse ! Un riverain ???).

Au parking, je trouve le moyen de louper le départ du bon sentier qui va permettre de se rapprocher du Guil (je ne monte pas assez haut au-dessus du parking) et nous voilà partis pour quelques pas scabreux qui nous ramènent vite sur la bonne trace et ses balises jaunes qui semblent relativement récentes.

Nous voilà vite au bord du Guil que nous remontons en suivant ce magnifique sentier qui offre un accès beaucoup moins fréquenté à ceux qui souhaitent aller au refuge du Viso. Nous sommes seuls et voyons à un moment deux tentes de bivouac légèrement au-dessus de la sente.

Je regarde fréquemment mon altimètre pour viser le point à la cote 2418 où on devrait traverser le Guil. De fait, nous le traversons aisément quand l’alti marque 2400. Cela fait deux heures 30’ que nous sommes partis.

Nous attaquons la montée du large ‘couloir’ en essayant de trouver des cairns. Nous n’en trouvons pas mais, un peu plus haut, vers 2550m, nous tombons sur un premier cairn et une sente assez marquée. Nous la suivons sans problème et profitons d’un court replat avant d’arriver au niveau de la caillasse.

La sente reste bien visible, même dans la caillasse, mais elle est parfois très raide et le sol légèrement humide (il a dû pleuvoir ici aussi).

À l’altitude 2900m environ nous hésitons à rejoindre la ligne de crête sur notre droite qui nous tend les bras et où il nous semble voir deux piquets de jalonnement. Mais la petite trace, elle, continue dans l’axe du sommet. Nous la gardons. Bientôt nous apercevons le bout d’un bras de la croix sommitale. La pente de sortie est vraiment très raide. Un dernier effort et nous sommes au sommet (je ne me souviens pas avoir vu de croix il y a 45 ans).

On change complètement d’univers ; on retrouve de l’herbe et du plat ! Sa majesté le Viso (y grimperè-je un jour ???) est totalement dégagé, on en voit même la croix du sommet ; la ‘nebbia’ est en retard et c’est tant mieux pour nous. Peu de monde au sommet ; une dizaine d’italiens et un habitant de Guillestre (anciennement grenoblois) avec qui nous discutons.
Cela fait 4h15’ que nous avons quitté la voiture. Il fait faim ; le casse-croûte est le bienvenu. J’écris un petit mot sur le cahier rangé dans la très très lourde boîte en fer liée à la croix sommitale.

Après ¾ d’heure de pause nous jetons un coup d’œil à notre itinéraire de montée et nous prenons le chemin du retour en descendant la crête qui amène au col ‘Passo della Losetta’ par un bon sentier. Nous retrouvons notre guillestrois parti un peu avant nous qui va ‘plonger’ dans le vallon de Soustre pour retrouver la route du col Agnel un peu au-dessus de Chianale).
Au col, nous prenons la direction du col de Valante. Nous surplombons le lac de Valante et le refuge construit tout près. À une bifurcation, nous prenons (par erreur) à gauche une bonne sente qui prend la bonne direction mais qui débouche sur un passage que nous trouvons trop scabreux ; et comme on voit quelques dizaines de mètres plus bas un bon sentier, nous revenons à la bifurcation. Nous passons près des baraquements militaires et un peu plus loin, prenons le sentier que nous avions vu du dessus.

Bientôt (après avoir croisé une seule personne) nous sommes au col de Valante encore bien enneigé.

Une courte pause et nous attaquons la descente sur le lac Lestio, d’abord en traversant quelques névés.

Nous faisons une bonne halte au lac et décidons, vu l’heure, et pour ne pas arriver trop tard au gîte d’étape de Ristolas où nous serons ce soir, de ne pas passer au refuge du Viso mais de rejoindre le sentier en bord de Guil emprunté le matin. Cette fois il y a du ‘monde’ (une dizaine de personnes !) sur le sentier.

Arrivés au parking du Grand Belvédère, il ne nous reste plus qu’à parcourir à nouveau le long cheminement qui ramène à la voiture, où nous arrivons près de dix heures après l’avoir quittée.

Bon ! Dans 45 ans, je ne le referai pas, c’est sûr ! Mais là, je suis très heureux de l’avoir refait et très heureux de l’avoir fait en compagnie de Claudine.

Dernière modification : 12 août 2014

Photos « Haut Guil : la Pointe Joanne (3052m) ou Monte Losetta en traversée et Grand Belvédère du Viso »

Sur le magnifique sentier menant au 'vrai' départ L'objectif est en vue ! Sous le refuge du Viso On se rapproche du départ dans le couloir d'accès Belles renoncules des glaciers Sortis du couloir, on retrouve la 'trace' Un court plat Dans la caillasse Sa 'majesté' Regard sur l'itinéraire de montée La croix sommitale et sa boîte aux commentaires Zoom sur le seigneur des lieux Regard vers le lac de Valante Un peu de 'nebbia' Autre angle de vue du sommet Vers Passo della Losetta Le vallon de Soustre Traversée vers le col de Valante Vue sur le refuge et le lac de Valante Contemplatif ? Col de Valante Descente du Col de Valante Zoom sur lac Lestio Benoites des montagnes Pédiculaires peut-être ? Regard arrière sur le début de la grimpette Zoom sur la fin de la montée du matin Dernier regard arrière !