Le Brec de l’Homme (3211m) Sortie du 25 août 2014

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Placé idéalement pour admirer le panorama sur la mythique aiguille de Chambeyron, ainsi que les deux vallons qui l'entourent, avec ses lacs d'altitudes légendaires (lacs des 9 Couleurs, du Marinet et du Roure), le Brec de l'Homme est un sommet extraordinaire.

Conditions météo

Temps clair et frais le matin, mais voilé dans l’après midi.
Quelques rafales de vent frais au sommet.

Récit de la sortie

  • 8h00 du matin, départ de Fouillouse (1900m) avec comme objectif, ce magnifique sommet peu fréquenté, mais sur lequel je lorgne depuis l’année dernière.
  • Je n’avais pas revu le lac des neuf couleurs dans son magnifique cirque rocheux depuis trois bonnes années, et cela me manquait.
  • A cette période là, le lac était tout blanc, et j’atteignais mon premier "3000", en juin 2011.
  • Bien du temps a passé, et bien d’autres sommets ont été atteints depuis ! Mais la passion, est toujours là ! En fait, elle a même été multipliée par 10 !!!
  • Alors, avec mes quatre compagnons de route, je compte bien ajouter ce nouveau "3000" à ma collection !
  • Les premières pentes sont avalées allègrement et sur un bon rythme, et le ciel extrêmement dégagé ce matin, nous dévoile une vue éclairée sur les Pics de la Font Sancte et le Panestrel.
  • Le refuge de Chambeyron niché au pied de l’énorme Brec du même nom paraît tout petit.
  • Le sentier en direction du lac des neuf couleurs, très emprunté, est agréable et nous dévoile le magnifique Lac Long.
  • Une dizaine de minutes plus tard, j’aperçois la tête de la Fréma ainsi que notre objectif du jour, le Brec de l’Homme dont la pointe émerge derrière une imposante bosse rocheuse.
  • Puis, c’est l’extraordinaire lac des 9 couleurs qui apparaît et qui me laisse sans voix.
  • On le contourne par sa gauche et là, j’aperçois les fameux blocs de pierres posés dans l’eau de ce lac majestueux, que j’ai pu voir à de maintes reprises sur les guides de randonnées, voire même, sur certaine cartes postales.
  • Panorama que je n’avais pas eu la chance d’observer lors de mon premier passage dans ce secteur, il y a trois ans, ceci dû au fait que mon itinéraire passait par la montée du col de la Gypière, et donc, contournait le lac par sa droite.
  • La randonnée se poursuit dans une zone d’éboulis pénible, située au pied du Brec de l’Homme.
  • Puis, commence véritablement la grosse difficulté de cette course, l’ascension d’un long pierrier très pentu menant directement à la partie sommitale du Brec.
  • L’ascension est sportive et rude.
  • Une sente est bien présente, mais celle-ci n’atténue que moyennement la difficulté de l’ascension.
  • Au bout d’une vingtaine de minutes j’atteins un collet où je marque une petite pause méritée.
  • Celle-ci m’offre un panorama incroyable sur les deux vallons qui entourent la crête des aiguilles de Chambeyron.
  • Mais, je reprends ma course, et j’attaque les derniers 50 mètres de dénivelé me séparant du sommet tant désiré.
  • L’ascension est belle, et mes mains me sont bien utiles.
  • La vue au sommet est sublime, malgré l’absence du soleil qui s’est caché derrière de gros nuages gris.
  • Ce sommet assez méconnu a le mérite d’être positionné de façon extrêmement stratégique, face à l’aiguille de Chambeyron, 201 mètres plus haut, avec la vue sublime sur les vallons de Chambeyron au sud, et celui de Mary au nord.
  • Un grand bonheur pour les yeux.
Dernière modification : 27 août 2014