Grand Bérard (3046m), tour et ascension Sortie du 24 août 2014

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Conditions météo

Conditions météo parfaites : très peu de vent, température un peu fraîche le matin, mais grand soleil pendant toute la randonnée.

Récit de la sortie

Le Grand Bérard, c’est fait !

J’en avais fait uniquement le tour en 2011, et j’en étais frustré !

J’étais monté par le vallon du Bérard, et descendu par celui du Parpaillon avec, juste un petit détour (aller-retour) au col de la Pare, à l’époque, afin d’admirer la vue plongeante sur Barcelonnette, avec son Chapeau de Gendarme et son Pain de Sucre, mais, je n’avais pas osé monter au sommet lors de mon premier passage au pas de Reverdillon.

Pas encore assez aguerri !

Et bien, je ne pourrai plus dire ça !
Cette fois-ci, avec mon compagnon de randonnée, on a décidé d’"attaquer" par le vallon du Parpaillon ! Pour lui, cela ne fait aucune différence puisqu’il venait dans cet endroit magnifique pour la première fois.

Après une ascension douce dans les parties herbeuses, puis un peu plus pentue sur une sente traversant des éboulis, me voilà de retour au pas de Reverdillon !

Mais, à partir de là, j’ai bien l’intention de rajouter 220 mètres de dénivelé en plus, afin de rallier le fameux sommet.

Il s’agit d’une partie montagneuse escarpée, mais qui se grimpe bien. L’ascension est physique sur un bon rythme, mais prudente.

Une ascension où l’on utilise ses mains sur la dernière partie, et où il est possible de perdre un peu la voie "cairnée", donc, il ne s’agit pas d’avoir un gros vertige, et il est quand même nécessaire d’être un peu habitué à la grimpette en altitude et d’être habitué également, à chercher un peu son chemin dans les pierriers de façon autonome.

Et bientôt, j’aperçois le tétraèdre symbolisant le sommet, avec un cairn imposant, et une pierre au pied de celui-ci où est inscrit à la peinture la cote "3046m", sympa !!!

Je suis accueilli comme un seigneur, par une incroyable vue dégagée à 360 degrés, et tout y passe :

Chambeyron : Aiguille et Brec, Rubren et Salsa, puis le Queyras : Font Sancte, Rochebrune, Bric Froid.
Les grands sommets des Ecrins, le Dévoluy, le Mercantour, la Blanche et l’Estrop etc....

Le Grand Bérard est un sommet très particulier car son grand dôme de forme large et très arrondie se remarque de très loin, mais surtout, les deux vallons qui l’entourent (Parpaillon et Bérard) sont vraiment somptueux.

Une ascension splendide de plus...

Dernière modification : 1er septembre 2014