Le Grand Galibier (3228m), par Plan Lachat et le col de la Ponsonnière Sortie du 14 septembre 2014

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Un magnifique belvédère à ne pas manquer.

Conditions météo

Beau temps. Température agréable. Les lointains sommets sont malheureusement un peu masqués. Les sommets se coiffent de beaux nuages dans l’après-midi.

Récit de la sortie

Le contexte

Après un lever nocturne et 1h45’ de trajet voiture nous voici, ma femme et moi, aux Mottets ; notre petite voiture a bien supporté les chaos des deux kilomètres de piste depuis la route du Col du Galibier. Je suis parti pour refaire, quelques dizaines d’années après une première fois, le Grand Galibier et le faire découvrir à ma femme. Il est 8h, il fait frais, le ciel est dégagé, la journée s’annonce belle.

La montée

Nous jetons un coup d’œil sur l’objectif qui nous surplombe et entamons la montée. Bientôt nous sommes au Lac des Cerces, quel bel endroit ! On comprend qu’il ait été choisi pour passer la nuit, par quelques randonneurs que nous saluons au passage. Le reflet dans le lac est de toute beauté.

Au Col de la Ponsonnière, nous découvrons le spectacle sur l’autre versant mais les lointains sont déjà un peu nuageux.

Quelques photos au passage au dessus du Lac Blanc, deux paisibles bouquetins sur notre droite qui se laissent, comme d’habitude, gentiment photographier. La trace dans la caillasse est bonne jusqu’au Col Termier d’où l’objectif paraît difficilement accessible … et pourtant il n’en est rien.

Encore quelques mètres et la vue sur la Meije est à couper le souffle. Puis un peu plus haut c’est au tour de la Barre et du Dôme de Neige des Ecrins d’apparaître.

Nous avons opté pour l’itinéraire qui va surplomber la rive gauche de la combe orientée nord-ouest et bien vite nous remarquons les premiers points bleus que l’on va suivre sans problème. Nous rejoignons vers 3100m un groupe de 8 personnes dont 3 veulent abandonner, impressionnées par la suite : quel dommage … mais savoir renoncer au bon moment, en pensant à la descente, peut parfois être sage.

Arrivés à la plate-forme d’où l’on domine l’itinéraire du couloir de la Clapière, nous mettons les bâtons dans le sac. Un gendarme nous domine et je me souviens du récit de la sortie de Julien qui indique fort justement : « A cet endroit, il faut bien rester sous la brèche côté sud ». On redescend de quelques mètres, on traverse un peu et nous voilà partis à suivre à nouveau les points bleus (merci au passage à ceux qui ont réalisé ce balisage).

La fin de la montée se passe bien en y allant doucement et prudemment, et nous sommes finalement surpris d’arriver à la terrasse finale où nous trouvons un sympathique couple avec qui nous essayons d’identifier les nombreux sommets visibles … même si les plus lointains (Mont Blanc, Viso, par exemple) sont malheureusement invisibles.

Nous restons une bonne heure sur ce magnifique belvédère ; le calme est malheureusement gâché par les bruits des nombreuses motos sur la route du Col du Galibier !

La descente

La descente prudente de la partie sommitale se déroule sans problème et nous croisons 4 jeunes qui, délestés de leurs sacs laissés vers le Lac Blanc (ils ont bivouaqué au Lac des Cerces et veulent descendre directement sous le Lac Blanc), ‘avalent’ les derniers mètres de la montée.

Nous croiserons finalement presque plus de vttistes (6 à mi-pente du Col de la Ponsonnière) que de randonneurs.

Nous prenons notre temps pour rejoindre la voiture, faisons une longue pause au Lac des Cerces alors que le coin est vide de présence humaine. Aux Mottets, nous retrouvons nos 4 jeunes qui nous racontent leur descente sous le Lac Blanc.

Dernière modification : 15 septembre 2014

Photos « Le Grand Galibier (3228m), par Plan Lachat et le col de la Ponsonnière »

Tout est calme aux Mottets à cette heure matinale. L'objectif est visible dès le départ mais nécessite un long contournement. Avec un beau ciel comme ça, la journée s'annonce belle. Le Lac des Cerces nous offre un beau reflet. Reflet - 2. Reflet - 3. Le matin, la lumière est belle (vue vers le Roc Termier). On découvre l'autre versant du Col de la Ponsonnière. Le Lac Blanc. Le Lac Blanc dans son écrin de nature. Une bonne trace vers le Col Termier. Placides bouquetins. L'objectif se rapproche (sommet au centre de la ligne de crête). La magnifique Meije apparait dès qu'on s'élève un peu au-dessus du Col Termier. Une vue superbe. Suivez les flèches ! Rateau, Meije, Meije Orientale, Pavé, Gaspard. On dirait du morse : un trait, 3 points, un trait ... On vient de la droite ... on n'est pas montés tout droit.. Plusieurs passages se font sur une vraie trace. On ne s'en lasse pas ! Lac des Cerces, Pointe des Cerces et Thabor depuis le sommet. Cairn sommital. Le Goléon a mis son chapeau ! Vue d'ensemble vers le Col du Lautaret. Zoom sur Barre et Dôme de Neige des Ecrins. Zoom sur la Meije. Du sommet ... on peut surveiller la voiture. En cours de descente. Si on arrive à la terrasse à droite, il faut redescendre un peu pour contourner le gendarme ... à moins de ne pas avoir peur du gendarme ! Regard arrière. Lac Blanc au retour. Curieuses couleurs de roches dans la Pointe des Cerces. Ambiance de fin d'après-midi. Bien dodue ... prête pour l'hibernage. Halte paisible au retour au Lac des Cerces. Merci à toi qui fait toutes les photos.