Sentiers "alpins" du Grand Salève - Sentier des Buis (parcours d’origine) Sortie du 13 septembre 2014

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Ambiance solitaire sur les sentiers du Salève.

Conditions météo

Températures assez froides le matin. Nuages sur le sommet du Salève se découvrant à partir de 11 heures.

Récit de la sortie

Une super boucle que l’on voulait faire depuis le début de l’été. Météo et empêchements divers, on se retrouve trois mois après pour le plat de résistance !

Le parcours est superbe, on visite un grand nombre de sentiers et les paysages sont vraiment variés. Y en a pour tous les goûts ! Finalement ça sera plus facile que ce à quoi je m’attendais. Le seul risque objectif, du moins avant la Montée des Treize Arbres, est de s’égarer et d’aller s’aventurer au-dessus d’une barre rocheuse. Le marquage a d’ailleurs été refait sur une bonne partie des sentiers. Bravo à ces gens, c’est clair, net et précis.

La Montée des Treize Arbres justement, parlons-en. On a quitté les Bûcherons un peu avant le Canapé pour monter dans un dévaloir qui me semble correspondre à ce passage mentionné sur le Guide du Salève de 1990. Si ce n’est pas cela, merci de me corriger. On l’a quitté sous la voûte précédant le sommet pour rejoindre les Pitons Veyrassat à droite. C’est le seul passage que je n’ai vraiment pas apprécié mais il faut dire que nous étions à "poil"...pas de corde ni de baudar.

Ce passage n’est pas balisé, la lecture de terrain est recommandée et heureusement que l’un d’entre nous était déjà passé et connaissait le cheminement. Il y a une corde d’escalade qui "aide" à franchir le dévaloir mais elle est en très mauvais état. Je ne l’ai tenu que d’une main pour m’équilibrer et j’ai bien fait ! Arrivé en son milieu, j’ai remarqué qu’elle était à moitié sectionnée... Entre le dévaloir et les voûtes, il n’y a pas long (20 à 30 mètres environ) mais que c’est scabreux. On utilise un système de vires sur des pentes herbeuses bien glissantes où les herbes, les branches, les racines sont les seules aides efficaces. Et quand on regarde en-dessous on se dit que la chute n’est pas une bonne option !
Bref, si ce passage correspond effectivement à la Montée des Treize Arbres mentionnée dans le Guide de 1990, alors la description et les mises en garde sont plus que justes et une corde et un baudar ne seront pas de trop pour sécuriser le passage.

On a croisé deux personnes dans la Grande Gorge mais sinon, hormis les chamois qui parpinent joyeusement, c’était une journée seuls au monde. Un enchaînement bucolique au possible, à refaire à l’automne avec de belles couleurs...mais sans les Pitons Veyrassat (ça c’est fait on passe à autre chose^^).

La vidéo de la journée :

Dernière modification : 17 septembre 2014

Photos « Sentiers "alpins" du Grand Salève - Sentier des Buis (parcours d’origine) »