Aiguille de la Grande Sassière (3747m) Sortie du 21 septembre 2014

Sortie réalisée le 21 septembre 2014.

ACCÈS et ITINÉRAIRE : Consulter le topo

Une aiguille à 3747m accessible sans équipement et sans remontée mécanique dans les Alpes, cela laisse rêveur !

Conditions météo

Arrivé la veille en fin d’après-midi sous quelques gouttes. Puis plus rien en début de soirée, le ciel est dégagé. Pluie dans la nuit, transformée en neige en altitude. Le jour de l’ascension, le ciel se charge progressivement au cours de la matinée. Le froid est bien présent.

Récit de la sortie

En résumé

Tellement de sorties sur le sujet que je n’ai pas besoin d’en rajouter des tonnes.
Arrivé la veille vers 18h00. Dormi sur place (barrage du saut). Nuit très froide (Heureusement que le duvet est prévu pour, sinon j’aurais gelé sur place !). Réveil à 7h00, départ à 7h30.
Au moment du départ j’entrevois les pentes de l’aiguille (le sommet est lui dans les nuages) enneigées. Je décide tout de même de partir mais ne me fais guère d’illusion ...

La montée dans les pentes herbeuses n’est pas trop soutenue mais rendue légèrement glissante à cause des conditions météorologiques de la veille et de la rosée matinale.

Pour atteindre la crête (et une fois dessus) quelques petits passages où il faut utiliser les mains mais rien de très méchant.

L’ambiance devient rapidement haute-montagne et c’est très agréable.

L’arête finale et le sommet apparaissent. Et là j’ai la confirmation de mon sentiment du départ : la pyramide (sommitale) ne sera pas accessible pour moi aujourd’hui qui ne suis pas équipé.

Je continue de progresser en passant la 2nde barre rocheuse qui nous permet d’accéder au glacier de la Sassière, effectue quelques centaines de mètres dans la neige et décide de rebrousser chemin. J’ai passé les 3300m. Il ne me restait plus grand chose en dénivelé (distance et difficulté c’est autre chose) mais tant pis, on ne joue pas avec le feu !

Le retour s’effectue sans aucun souci. Le temps continue de se dégrader ne me laissant aucun regret quant à ma décision et le froid est continuellement présent jusqu’aux 2700-2800 m...

Temps de parcours

  • Parti à 7h30, passé les 3300m à 9h30 soit 2h après.
  • Je ne peux dire combien de temps j’aurais mis pour parcourir le reste. 1h ? Plus ? Moins ?
    Bref, je le referai comme cela je serai fixé !
    Pour le retour même chose avec arrêt photo et petite pause.

Fréquentation

J’ai croisé une seule personne lors de ma descente qui, à la vue des conditions, ne comptait pas accéder au sommet non plus.
J’aime ce genre de sortie non-fréquentée. Je préfère la montagne comme cela aux sorties style "parc d’attraction" que l’on peut voir par moments en Haute-Savoie notamment.

Recommandations

  • Faire attention aux conditions météo. J’ai oublié qu’à 3747 m, les règles ne sont pas les mêmes qu’entre 2000 et 3000 ...
  • Techniquement :pas la sortie la plus compliquée que j’ai eu à faire. Peu de passages délicats.
  • Physiquement : Être capable de gravir 1500 m en altitude. Mais la pente n’est pas très soutenue.

Impressions

Je n’ai pas atteint le sommet et pourtant j’ai beaucoup aimé cette sortie. Une belle ascension que je n’ai pas trouvé si difficile jusqu’à ce que je sois senti obligé d’arrêter.
J’ai adoré cette ambiance haute-montagne et le cadre est grandiose !

Je reviendrai c’est sûr. Pour atteindre le sommet cette fois-ci !

Et je trouve que pour une personne désirant passer à l’alpinisme, c’est une très bonne préparation.

Dernière modification : 28 septembre 2014

Photos « Aiguille de la Grande Sassière (3747m) »