La Belle Étoile (1841m) par les Teppes Sortie du 19 novembre 2014

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Conditions hivernales sur une classique d'été...

Conditions météo

Beau, quelques fins voiles nuageux. Une bonne épaisseur de neige fraîche des jours précédents à partir de 1400m, fondante au dessous de 1600m.

Récit de la sortie

Il vient de neiger, et l’hiver s’installe... Il est juste temps de faire, à pied, les dernières petites classiques estivales avant que la neige ne devienne trop épaisse...

Je visais initialement la Sambuy, mais le départ tardif et la quantité de neige en altitude observée depuis la route m’ont réorienté vers un objectif plus raisonnable.

Départ à 13h30 de la Ramaz. Il fait beau, mais le sol est bien mouillé des intempéries des jours précédents. Histoire de varier un peu, je choisis de monter par le plan de Langot. Bien mauvaise idée, car la piste forestière à emprunter était déjà bien boueuse, et le raide sentier qui faisait suite était glissant au possible, avec une boue traître sur la trace déversante, parfois cachée par les feuilles mortes et les restes de neige fondante... Ça s’arrange une fois rejoint l’itinéraire habituel sur la crête, mais la neige fondante se faisait de plus un plus présente au fur et à mesure de la montée, et on marchait sous une continuelle pluie de neige fondue tombant des arbres, si ce n’était pas parfois de grosses masses mouillées tombant sans avertir...

Croix du Périllet atteinte vers 15h. On y croise deux jeunes redescendant à cause des conditions difficiles plus haut, ainsi qu’un coureur en short et chaussures de trail qui avait aussi fait demi-tour, n’étant pas équipé pour traverser des congères de neige dans lesquelles on s’enfonce jusqu’au genoux... Mais, étant équipé de mes grosses chaussures, je poursuis quand même la crête...

Effectivement, plus haut, ce n’est plus tracé, et par endroits on s’enfonce vraiment... Mais la neige est finalement bien stable, et les passages difficiles sont parfaitement franchissables. Superbe ambiance alpine... Seules les dernières pentes sous le sommet demandent un peu plus d’attention, mais finalement, celui-ci est atteint, vers 16h...

On profite un beau moment du beau paysage de ces sommets d’une blancheur immaculée contrastant avec le sombre des vallées...

Mais il est 16h30, il faut descendre, histoire d’attraper le coucher du soleil à la croix du Périllet. Belles couleurs, même si comme d’habitude, des bancs de nuages élevés à l’horizon délaveront un peu la lumière du soleil (cette année, je n’ai vraiment pas de chance de ce côté là). Puis, descente en forêt à la nuit tombante par l’itinéraire classique, sur une trace rendue plus ou moins glissante par la boue... Retour vers 18h.

Dernière modification : 20 novembre 2014

Photos « La Belle Étoile (1841m) par les Teppes »

Départ en forêt... Sentier raide, déversant, boueux, glissant... On poursuit sur la crête... On poursuit dans la neige mouillée... Vue sur Albertville et la Maurienne. Arrivée à la croix du Périllet. La suite des crêtes... Regard arrière... Belle arête vers le sommet... On fait sa trace... Vue sur la vallée de Faverges, dominée par la Tournette. Arrivée au sommet... Vue sur la Dent de Cons, et plus loin le Charvin. La crête suivie... Regard vers le lac d'Annecy. La vallée d'Ugine, avec au loin le Mont Blanc. Vue sur le massif des Bornes... Raide descente... Regard arrière vers le sommet. Regard vers le Mont Blanc. On redescend la crête enneigée... Regard arrière... Retour à la croix du Périllet. Le Mont Blanc au couchant... Descente au coucher de soleil... Albertville plonge dans l'ombre... Descente... Retour en forêt avec la nuit...