Dent de Crolles (2062m) par le Col du Coq et le Pas de l’Œille Sortie du 26 décembre 2014

Sortie réalisée le 26 décembre 2014.

ACCÈS et ITINÉRAIRE : Consulter le topo

Une dent bien plâtrée pour sa dernière ascension en mode "été"...

Conditions météo

Beau temps, quelques nuages bas poussés par le vent froid envahissant les vallons en fin d’après-midi. Petit plâtrage de neige fraîche de la nuit précédente.

Récit de la sortie

Il est 14h, je suis encore à Grenoble à contempler les montagnes, avec un temps inespérément beau, avant les chutes de neige annoncées pour le lendemain devant marquer le début du "vrai" hiver... Où aller improviser une balade pour profiter des 3h de soleil restant ? Le superbe promontoire de la Dent de Crolles, rayonnant sous le soleil, me fait signe...

Il est presque 15h au départ depuis le virage 1215m de la route du col du Coq, celle-ci semblant durablement fermée plus haut. Cela devrait ajouter 45min de plus à la balade, et il va donc falloir se dépêcher pour terminer la boucle avant la nuit... Mais de visu les conditions semblent assez sèches, on partira donc en chaussures légères pour aller plus vite...

Après une belle montée sur le sentier en forêt, la neige fait déjà son apparition sur le vaste alpage incliné sous les falaises de la Dent. Mais ce petit saupoudrage, restant assez sec grâce au froid, ne gêne pas trop la progression, et je coupe dans la pente une traversée ascendante pour rattraper le sentier montant du col des Ayes.

Le saupoudrage est finalement beaucoup plus conséquent qu’il ne semblait vu du bas, et tout est blanc, avec les pins joliment givrés... Espérons que cela ne gênera pas trop la progression plus haut, mon équipement n’étant pas trop adapté... Mais finalement, cette neige froide aura un effet plutôt positif, qui est de recouvrir la vieille neige glacée subsistant par endroits, qui sans cela serait vraiment glissante...

La montée des vires et des ressauts s’effectue sans problèmes dans un décor magnifique illuminé par la chaude lumière du soleil descendant. La seule vraie difficulté se matérialise sous la forme d’une rampe de rocher très patiné recouverte de neige glacée, infranchissable pour moi en l’état... On la contournera finalement grâce à un petit couloir pas trop raide et suffisamment sec à escalader.

Encore quelques jolies vires enneigées, puis les pentes finales menant au sommet... 16h30. Un vent glacé m’accueille en haut, mais cela n’est pas grave, car la vue est magnifique... Les sommets de Chartreuse sont maintenant entourés de nuages bas poussés par le vent, alors que le soleil couchant est tamisé par des voiles nuageux de plus en plus denses...

Il faut descendre... Avec précaution, car mes chaussures ne sont vraiment pas faites pour ce terrain, et ne demandent qu’à glisser sur la moindre plaque de glace. La nuit tombe, alors qu’on s’enfonce dans les masses nuageuses défilant sur l’alpage. La descente en forêt se fera à la frontale, retour vers 18h15.

Dernière modification : 27 décembre 2014

Photos « Dent de Crolles (2062m) par le Col du Coq et le Pas de l’Œille »

L'objectif du jour, cette grosse molaire. Vu d'ici, ça a l'air presque sec... Jolie montée en forêt... Derrière le plateau des Petites Roches, le Grésivaudan, dominé par les hauts sommets de Belledonne. Terrains raides... Sur les alpages, vue en direction du col des Ayes. En direction de la combe du pas de l'Oeille. Vue sur le col des Ayes et Pravouta. Entre les pins givrés... Le Grand Som joue à cache-chache avec les nuées... Montée sur un sentier plâtré... La montée au pas de l'Oeille, entre vires et petites barres rocheuses... Regard arrière... Montée sur les vires... Vue sur la vallée... Une petite baume avec ses dents d'hiver... Sur les vires plâtrées... Vue plongeante sur l'itinéraire... Une rampe patinée et verglacée, infranchissable... On passera donc hors sentier, par ce petit couloir... Au dessus des nuées, la vues se dégage... Montée au pas de l'Oeille... L'Oeille... Les vires sommitales... Regard arrière... Les hauts plateaux : Le Rocher du Midi, le Dôme de Bellefont, les Lances Mallisard dans les nuages... Arrivée au sommet. Promontoire dominant la plaine du Grésivaudan de 1800m. La vue au sommet... Au loin, le Mont Blanc... En bas dans la brume, Grenoble... C'est l'heure de descendre... Là haut sur la montagne... Raide descente... Le petit couloir pour contourner la dalle glissante... Le soir arrive... Au loin, le soleil se couche... La vallée plongée dans l'ombre... Retour dans les nuées... Regard arrière... Descente avec la nuit...