Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Météo changeante, temps nuageux et doux, entrecoupé de percées de soleil.

Récit de la sortie

Petite variante au topo initial

J’avais initialement prévu de faire une balade la Bourgeoise et la pointe de Chamossière pour redescendre ensuite vers le col de Joux Plane.
J’ai finalement continué jusqu’à la pointe d’Angolon en suivant l’arête.

  • Distance : 7 km
  • Dénivelé : 528 mètres
  • Durée : 3h00
  • Départ (1627m) : 11h30
  • La Bourgeoise (1770m) : 20 minutes
  • Pointe de Chamossière (1889m) : 30 minutes
  • Col : 10 minutes
  • Pointe d’Angolon (2090m) : 45 minutes
  • Lac de Joux-Plane (1691m) : 45 minutes
  • Retour parking : 10 minutes

Pour cela, je me suis garé à 1 km, à la côte 1627m (environ 5-6 places pour stationner), puis j’ai pris le chemin débonnaire qui part sur la droite.

La Bourgeoise apparaît rapidement (grande croix au sommet) et le sommet est atteint en 20 minutes. La vue à 360° est superbe et une table d’orientation permet de découvrir ou réviser les noms des sommets alentours.

La suite de la rando se fait en suivant la crête et permet de rejoindre la pointe de Chamossière (1889 mètres - 30 minutes). Il y a quelques passages raides et un peu glissants par temps humide.

De la Pointe on redescend vers un petit col (1804m). En ce début du mois de mai, la descente est encore enneigée, la vigilance est donc de mise, d’autant plus que le vide sur la droite n’est pas très loin...

Enfin, du col, l’itinéraire reprend celui du topo.
De ce point, la pointe d’Angolon s’atteint en 45 minutes. Quelques névés sont toujours présents sur l’arête mais ils n’empêchent pas une progression aisée.
Le sentier reste cependant glissant en cette saison (terre humide + roche glissante).

Le seul point vraiment délicat se situe après être passé au dessus du télécabine. A flanc de paroi avec un peu de gaz, il faut enjamber des câbles qui sécurisent un gazex puis ensuite utiliser un passage câblé qui permet de remonter sur la crête.

Le sommet est désert et propose à nouveau une vue à 360° où l’on aperçoit cette fois un bout du lac Léman, les Cornettes de bises et l’ensemble des dents du Midi (liste non exhaustive).

La redescente se fait en chemin inverse jusqu’au télécabine. De là, à défaut de suivre la piste, les grands névés de fin de saison permettent de rejoindre rapidement le col de Joux-Plane et le lac du même nom.

Dernière modification : 9 mai 2015

A propos

Auteur de cette sortie :

Depuis toujours amoureux de la Montagne, je me suis mis à la randonnée en montagne sur le tard à 27 ans. La Haute-Maurienne est mon espace de jeu préféré. Je fais également un peu d'alpinisme à mes moments perdus mais j'apprécie surtout les randonnées dites "alpines".

Randonnée réalisée le 6 mai 2015

Publiée le 9 mai 2015

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par fagotLe 10 mai 2015 à 20h21

    Merci pour ce descriptif détaillé et superbement illustré.

  • par Le 29 mai 2015 à 00h13

    Ca se déneige vite cette année !

    Avant-dernière photo : C’est pas plutôt le Mont Ouzon ?

  • par Le 29 mai 2015 à 19h12

    Effectivement je crois bien que je me suis trompé ! Je corrige ça de suite.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !