Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Gros cumulus poussés par un fort vent du nord-ouest, accrochant parfois les crêtes. En général sec, assez frais.

Récit de la sortie

En cet après-midi, mon objectif initial était la boucle entre le col de l’Arc et le col Vert, avec détour par le Roc Cornafion... Mais les cumulus en avaient décidé autrement, et accrochaient les crêtes... Un rapide aller-retour au Pic Saint Michel, encore dégagé ? Plutôt que cette option beaucoup trop parcourue, allons plutôt explorer la Crête des Crocs et voir ce qu’il y a d’intéressant là-haut, jusqu’à ce que éventuellement les nuages me chassent...

Départ vers 15h30. Je n’avais lu aucun topo en préparation à cette sortie en terrain non balisé, ce sera donc les joies de l’exploration... Mais il était évident que cela commencerait par cette trace traversant le pierrier vers la droite dans la combe sous le col de l’Arc...

Effectivement, après une longue traversée dans des pentes plus ou moins raides mais faciles, me voilà déjà sur la Crête des Crocs... Une petite exploration sur le fil de la crête, où il faut parfois mettre les mains un tout petit peu... Belle vue plongeante dans le versant est et les plaines du Drac ensoleillées, alors que les crêtes se trouvaient sous d’imposant cumulus renforçant le caractère austère de ce lieu sauvage... Il y a aussi de belles vires dans le versant est, mais sans infos sur le lieu, difficile d’aller explorer...

La suite du programme est de descendre en direction du col de la Pierre Vivari, pour ensuite remonter en face vers les Rochers de l’Ours. Mais cette barre rocheuse me coupe le chemin... Un peu plus bas, un cairn et quelques traces semblent indiquer de descendre dans de raides rampes... Douteux, on fait attention, mais si il y a un passage, c’est forcément par là ! En bas, un dernier ressaut rocheux. Un vieux piton pour confirmer le chemin, de bonnes marches pour les pieds, mais presque rien pour les mains... Délicat, mais finalement ça passe. Effectivement, la corde fixe qu’il y aurait dû avoir en cet endroit n’aurait pas été inutile !

On poursuit vers la Pierre Vivari et on remonte aux Rochers de l’Ours alors qu’un petit rayon de soleil éclairait enfin le lieu. Belle vue au sommet, mais des gros cumulus encore plus noirs semblaient vouloir repasser à l’attaque...

Descente rapide vers la Pierre Vivari. Quelques traces semblent basculer dans les raides pentes du versant est, ici non coupées de barres rocheuses. On descendra donc par là pour rattraper le sentier du balcon est en contrebas et se retrouver rapidement en terrain connu. Retour au col de l’Arc sous les nuages rabotant les crêtes, puis descente tranquille. Retour vers 19h30.

Dernière modification : 26 mai 2015

A propos

Auteur de cette sortie :

Des paysages sauvages, même si il faut marcher loin... Des panoramas grandioses, même si il faut grimper haut... Des couchers de soleil colorés, même si il faut redescendre tard...

Randonnée réalisée le 25 mai 2015

Publiée le 26 mai 2015

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !