Sortie du 28 avril 2015 par christophe La Chambotte (623m), les Tours de César (842m), Montagne de Cessens (944m)

Une sortie de l'après-midi sous les nuages pour découvrir cette montagne à l'allure débonnaire, mais pas si commode.

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Froid et nuageux, mais visibilité correcte.

Récit de la sortie

En ce 28 avril, le temps se dégage après la pluie, mais il reste froid et nuageux. Inutile de monter bien haut... Une promenade à faible altitude dans les monts du Jura est toute indiquée. La montagne de Cessens était dans mes projets depuis quelque temps, et les jolies photos du site y sont pour quelque chose. Alors allons-y ! Un peu de route à travers les collines jusqu’à la Chambotte, et c’est parti !

L’itinéraire est sans problème jusqu’au sommet de la montagne de Cessens. L’ambiance grise et feutrée sur le lac du Bourget est très romantique et reposante.

La suite est un peu moins évidente. Après la route du Sapenay, on trouve bien le sentier à gauche, mais il n’y a plus beaucoup de flèches oranges. De toute façon, on débouche dans un sentier qui correspond au bord de la falaise, et il faut le suivre à gauche, cela correspond à la ligne générale de l’itinéraire. Ensuite, il y a des bifurcations, mais il faut rester fidèle au bord de la falaise, même en sous-bois, et faire preuve d’un peu de sens de l’orientation.

Sous la ferme Carabin, il n’y a plus de sentier, il faut couper à travers prés. Nous sommes passés à gauche des maisons.

Au petit chalet, il faut simplement prendre à gauche le sentier en lisière de forêt, nous avons cherché un peu avant de comprendre.

Le retour au pied des falaises du mont Laval est spectaculaire et très long. Il faut faire attention aux chutes de pierres, l’une d’entre elles a claqué comme un coup de feu à un mètre de moi, ce n’est pas rassurant. Le sentier, souvent étroit et déversé, nécessite beaucoup de prudence, même si la végétation masque le vide. Les derniers mètres avant la route en particulier sont assez dangereux, un faux pas ne pardonnerait pas.

Pour finir, un gilet fluo ne serait pas de trop pour traverser le tunnel de la Chambotte en toute sécurité.

En conclusion, un très bel itinéraire, qui offre un maximum de points de vue sur le lac du Bourget et ses montagnes.

Dernière modification : 27 juin 2015

A propos

Auteur de cette sortie :

Randonnée réalisée le 28 avril 2015

Publiée le 27 juin 2015

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !