Sortie du 5 juillet 2015 par gegers Col de la Vanoise en boucle et lac de la Patinoire

Une boucle très courue en Vanoise, ce qui n'est pas surprenant étant donné la splendeur des lieux traversés. D'une ambiance "Ecosse", on passe à un caractère très minéral, puis "montagne à vaches", qui confère à l'ensemble un très grand intérêt.

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Canicule

Récit de la sortie

Note : J’ai effectué la boucle sans effectuer le détour vers le Lac de la Patinoire, et en sens inverse de celui décrit dans le topo, ce qui n’est pas une mauvaise idée pour bénéficier de la belle lumière matinale au Pont du Chanton et au Lac des Vaches, mais implique une longue et pénible descente le long des Rochers de l’Arcelin.

La canicule a ses avantages : on part tôt, ce qui permet d’éviter à la fois les grosses chaleur et la foule qui se presse en Vanoise en ce début des vacances d’été. Pas de bol, je décide d’effectuer cette sortie le même jour que des centaines de trailers ont décidé de faire le Tour de l’Aiguille de la Vanoise. Quelle idée d’organiser cette épreuve le même jour !

Fort heureusement (pour moi), je ne les croiserais que sur une petite portion du parcours, dans la descente. Pour l’instant, des Fontanettes jusqu’au Lac de la Vache, pas un chat. Plutôt quelques marmottes, qui s’affairent sans se soucier de ma présence.

La montée se fait tranquille jusqu’au lac de la Vache, que l’on franchit comme un émerveillement sur ses lauzets. Un des plus beaux lacs de la Vanoise, c’est certain.

Passé le lac, un pierrier marque le début du contournement de l’Aiguille de La Vanoise, où quelques alpinistes s’affairent. La montée se faire soutenue mais régulière et, à partir du Lac Long, le col commence à se dessiner. Passé le refuge, je suis la large sente jusqu’au Lac Rond pour prendre la pleine mesure de la beauté du col, avec sa vue splendide et ses marmottes qui grouillent.

La descente se fait bien moins plaisante, puisqu’elle se fait sous un soleil de plomb et qu’il faut se farcir de nombreuses dalles lisses qui peuvent rendre l’exercice périlleux pour les non initiés.

Dernière modification : 6 juillet 2015

A propos

Auteur de cette sortie :

Installé depuis 2009 en Chartreuse, je ne me lasse de ces découvertes montagnardes qui éblouissent les yeux et remplissent l'âme.

Randonnée réalisée le 5 juillet 2015

Publiée le 6 juillet 2015

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !