Pointe de Comborsier (2534m), Pointe de Bizard (2507m) et Tournette (2448m) par le versant Nord Ouest - en circuit Sortie du 9 juillet 2015

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Conditions météo

Grand beau temps. Ciel pas vraiment bleu pur donc lointains pas très nets.

Récit de la sortie

Nous avons un peu peur de désosser la voiture et nous nous garons dans la première épingle de la piste qui mène au Planet. Cela nous rajoutera 140m de dénivelé… mais permettra un bon échauffement des mollets.

Montée au Lac des Cornaches sans histoire encore à la fraîche (à noter que mis à part le panneau du départ qui indique ‘Lac des Cornaches’, les deux panneaux suivants indiquent ‘Les Cornaches’.

Je choisis de faire comme indique le topo et nous faisons un bout de hors trace pour finalement trouver le sentier dit ‘supérieur’. Il nous conduit sans difficulté au col de Tourche Vernay.

Il y a bien une balise bleue au début du sentier qui redescend un peu, mais après il n’y en a plus guère. Nous rejoignons le torrent et en remontons la rive gauche jusqu’à la côte 1993 indiquée par le topo ; effectivement, après l’avoir traversé, on trouve une vague sente qui conduit au ‘col’ côté 2070m où on est surplombé par la ligne d’arête est à remonter.

Nous remontons l’arête qui est parfois très raide, surtout au passage de deux ressauts que nous nous voyons mal contourner. Les quelques rares passages rocheux permettent de bons appuis francs ; pour le reste c’est du genre marches d’escalier dans la pente. C’est physique mais sans problème pour des pieds sûrs.

Nous débouchons en crête et en prenons plein les yeux compte tenu du changement radical de paysage. Une petite halte après la montée sévère s’impose.

Nous cheminons tranquillement jusqu’au Col de Comborsier dans un environnement sauvage à souhait et au col le paysage s’ouvre encore sur des lointains que nous reconnaissons (Etendard, Muzelle, Meije, Ecrins, Pelvoux, Gde Casse, Gde Motte, Mt Pourri … tout le monde est au rendez-vous).

La montée à la Pointe de Comborsier n’inspire pas la troupe et c’est un peu sous le col, à l’abri du vent, que nous faisons une longue, et bien méritée, halte casse-croûte.

Puis nous nous dirigeons sans problème vers la Pointe de Bizard (qualifiée parfois de ‘Grande’) qui offre un 360° magnifique que l’on déguste sans modération.

Et c’est partie pour « La Tournette » où nous rencontrons trois ‘locaux’ forts sympathiques qui nous disent que nous ne sommes pas sur La Tournette (du Beaufortain bien sûr), mais sur le Signal (ou la Tête) des Cornaches. Qu’importe, la vue y est encore fort belle.

On attaque la descente vers le col des Evettes où mène une sente assez marquée.

Comme indiqué nous trouvons plus bas le sentier venant du col de Sécheron et entamons à droite la montée vers le sentier des Gorges. Sentier tout à fait conforme à ce que dit le topo. Fort heureusement personne ne craint le vertige. On ne s’attarde tout de même pas sur les passerelles. Le sentier est parfois étroit et se présente un passage où il se fait très étroit (juste la place pour deux pieds), en légère descente et recouvert de cailloutis. Nous le passons avec d’infinies précautions, la chute sur la gauche assurant à tout coup une fin en montagne très douloureuse.

Ayant passé les Gorges en question, nous apprécions de pouvoir enfin relâcher un peu l’attention sur la suite du sentier qui devient très agréable.

Nous retrouvons avec plaisir le Lac des Cornaches, près de sept heures après l’avoir quitté.

En revenant à la voiture on se dit qu’on aurait pu monter jusqu’au parking final, car une fois passé le morceau de piste qui nous a fait renoncer, ça devient nettement meilleur.

Un superbe parcours pour randonneurs avertis... peut-être plus ’difficile’ que ne le dit la cotation du topo.

Dernière modification : 13 juillet 2015

Photos « Pointe de Comborsier (2534m), Pointe de Bizard (2507m) et Tournette (2448m) par le versant Nord Ouest - en circuit »

Et c’est parti pour le Lac des Cornaches A la recherche du sentier ’supérieur’ d’accès au col de Tourche Vernay. Sur le sentier traversant vers Tourche Vernay. Gnaphale de Hope. Sous l’oeil de la Grande Journée et la Pointe de la Lavouet. Bon ! Maintenant, on va où ? Vue sur la sente menant au prochain col . Regard arrière sur la traversée venant de Tourche Vernay. Dent du Corbeau, Grand Arc en face. Souvenirs, souvenirs. Grand Mont d’Arêches. Déversoir des Lacs de la Tempête. Mini-pause à mi-pente de l’arête. Les lacs de la Tempête apparaissent. Col de Comborsier en vue ; ça change de paysage. A la fois sauvage et accueillant. Cheminement sans risque aucun. Regard arrière. On est sortis sur la crête dans les pentes largement herbeuses. Col de Comborsier tout proche. Ah ! Il apparait enfin ... le Mt Blanc. Etendard, Muzelle, Dôme de la Lauze, Meije ... pas très nets sur l’horizon. En bonne compagnie ... sur fond de Pte de Comborsier. Les mêmes sur fond de Pte de Bizard. En route pour la (Grande ?) Pointe de Bizard. Regard arrière. Le Col de Comborsier d’où l’on vient. Une ’tranche’ de Beaufortain surplombée par le Mt Pourri (à droite). En route pour la Tournette. La Grande Lauzière se rajoute au panorama. Sommet de la Tournette plus très loin. Regard arrière. la Tournette ou le Signal des Cornaches ? Peu importe : la vue est belle. Beau papillon au sommet de la Tournette. Machaon ou Porte Queue Corse ? Au deuxième plan on voit bien l’arête remontée depuis le col côté 2070m, ainsi que le col 2070m lui-même  précédé d’un petit résidu de neige. En route pour le col des Evettes. La Tournette est maintenant loin derrière (au presque centre de le photo). On y est ... au col des Evettes (bien différent de celui en haute-maurienne). Le sentier des Gorges en légère montée à son début. Première passerelle. Le sentier des Gorges est ...  parfois large, ... ... souvent très à flanc de pente, ... ... vraiment  très à flanc ... ... et là, vraiment très étroit (une chute à gauche et c’est le paradis des randonneurs assuré !!!). Ca devient plus confortable ; la poussée d’adrénaline est finie ! Regard arrière . On devine presque le tracé du sentier. Epervière orangée. Le Lac des Cornaches n’est plus très loin. On y est ... au lac. Reste à descendre au Planay. Contentes d’en avoir (presque) fini.