Pic de Caramantran (3025m) Punta Dell’Alp (3033m) Rocca Bianca (3059m) Sortie du 24 juillet 2015

Sortie réalisée le 24 juillet 2015.

ACCÈS et ITINÉRAIRE : Consulter le topo

La Rocca Bianca : un sommet à la ‘conquête’ ludique, à ne pas délaisser lorsqu’on passe dans ses parages.

Conditions météo

Beau début de matinée, puis nombreuses brumes, puis nuages ... puis pluie orageuse en milieu d’après-midi.

Récit de la sortie

Après une bonne nuit au refuge Agnel, nous voilà partis pour notre troisième journée de rando itinérante qui doit nous permettre de rejoindre le village de Chianale.

Quand nous quittons le refuge il fait beau et vers l’Oisans le ciel est dégagé.

En montant au col de Chamoussière nous nous retournons fréquemment pour admirer le Pain de Sucre atteint la veille … dans le brouillard pour la partie finale. Au col la vue est déjà fort belle et en s’en écartant un peu on admire la Tête des Toillies.

Nous reprenons notre route vers la crête qui nous amène confortablement au Pic de Caramantran (Monte Pelvo pour les italiens). L’ambiance est déjà brumeuse et il ne fait pas chaud au sommet.

Nous laissons la Punta del’Alp de côté (sacs chargés, météo pas top, longue descente sur Chianale à venir). Ce sera pour une autre fois.

La descente vers le Col de Saint Véran est vite avalée. Au col, nous avons beau mettre notre œil aux ‘tubes d’orientation’ nous ne voyons pas pour autant ce que chacun devrait nous permettre de voir (Note  : une dizaine de tubes percés aux deux extrémités, sont disposés sur un support, chacun orienté de façon différente des autres et pointant sur le sommet dont le nom est inscrit sur le tube ; c’est personnellement la première fois que je vois cela !!!).

Nous ne nous attardons pas et prenons rapidement la crête qui mène à la Rocca Bianca ; nous en voyons bientôt la partie sommitale qui de loin parait imprenable pour des randonneurs. Nous décidons de laisser les sacs au pied du premier bastion ainsi que les bâtons.

Nous suivons le cheminement abondamment balisé de traits rouge et blanc.

Nous sortons les mains des poches et, les plus aguerri(e)s en rocher aidant ceux / celles qui le sont moins, nous venons à bout du premier bastion.

Deux randonneurs près de nos sacs nous observent un instant de loin et filent leur chemin vers le Col Blanchet.

Nous ne nous attardons pas sur la plate-forme dotée d’une première croix et abordons la partie finale. Nous sommes tous épatés par le court couloir caillasseux qui permet de venir à bout de la partie finale et tout le monde se retrouve au sommet, pour certains surpris d’y être arrivés si ‘facilement’ (tout est relatif).

Malheureusement tout est bouché côté italien et ça n’est guère mieux côté français. On ne s’attarde donc guère au sommet et nous rejoignons les sacs en se disant qu’on se verrait mal faire le même trajet sous la pluie.

La pluie, nous l’aurons et en abondance dans la partie finale de la descente du Col de St Véran sur Chianale où nous arriverons trempés de A à Z. (Note : pour cette descente sur Chianale ne pas se laisser embarquer sur les fausses traces et bien garder jusqu’au bout le balisage blanc-rouge ; à environ une heure du village on se demande pourquoi le sentier remonte et c’est pourtant là que ça passe).

Dernière modification : 26 juillet 2017

Photos « Pic de Caramantran (3025m) Punta Dell’Alp (3033m) Rocca Bianca (3059m) »

Départ du Refuge Agnel Beau refuge ... il y avait même la télé pour regarder le Tour de France ! Beau ciel bleu pour monter au col de Chamoussière ... ça ne va pas durer ! Objectif en vue (Rocca Bianca à gauche, Tête des Toillies à droite) En direction de Caramantran ; c'est déjà moins bleu ! Arrivée au Pic de Caramantran. Refuge de la Blanche vu à travers les brumes. Au Col de St Véran Les 'tuyaux d'orientation' du col. Il fallait y penser. En route pour la Rocca Bianca. Vue arrière sur Caramantran. Une éclaircie, malheureusement fugitive, sur le secteur du Col Blanchet. On approche de la partie sommitale ; on va bientôt poser sacs et bâtons. Magnifique et altière Tête des Toillies. Sentier du col de la Noire visible à droite. Il va falloir sortir les mains des poches. De beaux blocs bien stables. Des passages quasiment 'à vaches'. Deux randonneurs nous observent et finalement fileront vers le Col Blanchet. On continue l'ascension. Itinéraire largement balisé. En route pour le deuxième ... et dernier bastion. Tout en bas c'est Chianale. La croix du sommet est en vue. C'est tout bon ! Il y a même des cairns en plus des balises. Au sommet. la Tête des Toillies nous observe. Une cheminée encombrée ! Et retour vers le col de St Véran. Regard arrière vers le sommet où on aurait souhaité avoir une meilleure vue. A refaire. Et dire qu'on était tout là-haut ! Chianale : un magnifique petit village. La rue principale de Chianale.