Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Beau début de matinée, puis nombreuses brumes, puis nuages ... puis pluie orageuse en milieu d’après-midi.

Récit de la sortie

Après une bonne nuit au refuge Agnel, nous voilà partis pour notre troisième journée de rando itinérante qui doit nous permettre de rejoindre le village de Chianale.

Quand nous quittons le refuge il fait beau et vers l’Oisans le ciel est dégagé.

En montant au col de Chamoussière nous nous retournons fréquemment pour admirer le Pain de Sucre atteint la veille … dans le brouillard pour la partie finale. Au col la vue est déjà fort belle et en s’en écartant un peu on admire la Tête des Toillies.

Nous reprenons notre route vers la crête qui nous amène confortablement au Pic de Caramantran (Monte Pelvo pour les italiens). L’ambiance est déjà brumeuse et il ne fait pas chaud au sommet.

Nous laissons la Punta del’Alp de côté (sacs chargés, météo pas top, longue descente sur Chianale à venir). Ce sera pour une autre fois.

La descente vers le Col de Saint Véran est vite avalée. Au col, nous avons beau mettre notre œil aux ‘tubes d’orientation’ nous ne voyons pas pour autant ce que chacun devrait nous permettre de voir (Note  : une dizaine de tubes percés aux deux extrémités, sont disposés sur un support, chacun orienté de façon différente des autres et pointant sur le sommet dont le nom est inscrit sur le tube ; c’est personnellement la première fois que je vois cela !!!).

Nous ne nous attardons pas et prenons rapidement la crête qui mène à la Rocca Bianca ; nous en voyons bientôt la partie sommitale qui de loin parait imprenable pour des randonneurs. Nous décidons de laisser les sacs au pied du premier bastion ainsi que les bâtons.

Nous suivons le cheminement abondamment balisé de traits rouge et blanc.

Nous sortons les mains des poches et, les plus aguerri(e)s en rocher aidant ceux / celles qui le sont moins, nous venons à bout du premier bastion.

Deux randonneurs près de nos sacs nous observent un instant de loin et filent leur chemin vers le Col Blanchet.

Nous ne nous attardons pas sur la plate-forme dotée d’une première croix et abordons la partie finale. Nous sommes tous épatés par le court couloir caillasseux qui permet de venir à bout de la partie finale et tout le monde se retrouve au sommet, pour certains surpris d’y être arrivés si ‘facilement’ (tout est relatif).

Malheureusement tout est bouché côté italien et ça n’est guère mieux côté français. On ne s’attarde donc guère au sommet et nous rejoignons les sacs en se disant qu’on se verrait mal faire le même trajet sous la pluie.

La pluie, nous l’aurons et en abondance dans la partie finale de la descente du Col de St Véran sur Chianale où nous arriverons trempés de A à Z. (Note : pour cette descente sur Chianale ne pas se laisser embarquer sur les fausses traces et bien garder jusqu’au bout le balisage blanc-rouge ; à environ une heure du village on se demande pourquoi le sentier remonte et c’est pourtant là que ça passe).

Dernière modification : 26 juillet 2017

A propos

Auteur de cette sortie :

Dauphinois depuis ma naissance et ayant toujours habité en région grenobloise, j'ai fait ma première rando à 10 ans (c'était le col de l'Alpe en Chartreuse) et n'ai pas passé une seule année sans randonner avec des objectifs locaux ou lointains. Etant depuis 2010 en CVDI (Contrat de Vacances à Durée Indéterminée = à la retraite), j'ai maintenant plaisir à choisir des objectifs pour un groupe d'ami(e)s (...)

Randonnée réalisée le 24 juillet 2015

Publiée le 4 août 2015

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !