Pic de la Farnéiréta (3134m) Sortie du 17 juillet 2015

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Cette ascension du Pic de la Farnéiréta servit surtout de prétexte à réaliser le Tour de la Tête des Toillies, considéré à juste titre comme l'une des plus belles randonnées à la journée du Queyras.

Conditions météo

Beau temps doux, avec la classique brume venant de la plaine du Pô (la Nebbia) jouant à peine les trouble-fêtes.

Récit de la sortie

Pour contrer la Nebbia, souvent "redoutable" durant l’été et pouvant arriver de bonne heure, je pars du village de Saint Véran à 5h15 du matin. La longue piste de plus de 5km jusqu’à la chapelle de Clausis est monotone mais offre heureusement de superbes vues sur les sommets englobant la vallée de la Blanche.
Après 1h30 de marche, en prenant cette fois de la hauteur après le refuge de la Blanche, l’ambiance devient franchement magnifique avec la Tête des Toillies et son écrasante face ouest en ligne de mire. Le sentier, agréablement tracé parmi les schistes, arrive au col Blanchet (2897m).
Découverte alors d’une étonnante borne frontalière, d’il y a deux siècles, entre le Dauphiné et le Duché de Savoie, heureusement non peinturlurée comme on peut souvent le voir dans les Alpes.

La descente versant italien, dans son vallon verdoyant, aurait été d’une sérénité à couper le souffle si ces fichues marmottes ne m’avaient pas cassé les oreilles durant une bonne partie du trajet. Et quelle vue sur la Tête des Toillies, encore et toujours, mais cette fois sur son versant nord effilé !
La remontée au col de Longet, marquant le retour en France, est courte, sans labeur, mais on ne peut que vouloir à l’arrivée se baigner dans l’un de ses lacs, dominés par le le Bric de Rubren et le Mont de la Salsa.

Après la traversée d’un plateau dans cette haute vallée de l’Ubaye, un sentier direction "col de la Noire" m’invite à retrouver le Queyras avec, à mes basques, la Nebbia qui prend de l’ampleur. Magnifiquement tracé, il se remonte sans difficulté, à peine troublé par la courte cheminée schisteuse et bon enfant du Béal du Jas du Col.
Passé le sublime lac enclavé de la Noire et son col (2955m), la montée de la sente au Pic de Farnéiréta n’est presque qu’une formalité, même si là aussi il faut sortir un peu les mains de ses poches pour de courts passages rocheux.
Du sommet, la vue sur la Tête des Toillies se faisant envelopper par la brume me laisse rêveur, et je ne parle même pas des autres sommets de l’Ubaye et du Queyras qui m’entourent.

La redescente vers le refuge de la Blanche est minérale à souhait, faisant le bonheur des amateurs de serpentinites.
Retour ensuite à Saint Véran par la piste du GR 58 en rive gauche du torrent de l’Aigue Blanche, dans la chaleur et parmi les taons.

Dénivelé cumulé de la sortie : 1550m.
Temps réalisé : 9h.

Dernière modification : 7 août 2015

Photos « Pic de la Farnéiréta (3134m) »

La Tête de Longet au petit matin La Tête des Toillies La chapelle de Clausis La Tête des Toillies, face nord. Le vallon issu du col Blanchet, versant italien. Au col de Longet L'un des lacs du Longet. La haute vallée de l'Ubaye La Tête de Longet Le lac de la Noire et le Bric de Rubren La Tête des Toillies Le Pic de la Farnéiréta Le Pic de la Farnéiréta