Sortie du 6 août 2015 par Dyn’s Tête de Garnesier (2367m) - Tête des Ormans (2140m) par le Col de Plate Contier

Ascension de la Tête de Garnesier seule réalisée en boucle par le raide versant sud, l'arête sud-est de la voie normale et le col de Plate Contier au départ des Chabottes.

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Beau temps.

Récit de la sortie

TÊTE DE GARNESIER (2367M) PAR LE VERSANT SUD

Données

  • Tracé IGN : Tête de Garnesier
  • Dénivelé total : 1100m
  • Temps de montée : 2h30
  • Niveau : Difficile

Difficultés

  • Recherche d’itinéraire hors sentier.
  • Raide montée de 900m de dénivelé hors sentier.

La sortie

Dans le versant nord de la Tête de Garnesier se trouvent deux vires, une première, l’inférieure qui s’atteint par le col de Corps, et une deuxième, la supérieure, qui s’atteint par le versant sud. Mon objectif est d’atteindre la vire supérieure par le versant sud...

Après une tentative avortée en juillet à cause d’un lacet craqué en serrant mes chaussures au parking, il était temps de m’y relancer.

Départ en milieu d’après-midi peu avant 16h00 du parking des Chabottes, je suis en direction de Chamousset. Une fois dans le vallon de Garnesier, je repère la montée par le versant sud.

Je suis à droite en hors sentier, je longe des bois et entame la raide montée dré dans le pentu. Je suis au mieux dans les pentes herbeuses mais les éboulis se font de plus en plus présents.

La montée est rude, je suis pas très en forme, je m’arrête quelques fois pour regarder la pente, elle semble ne jamais finir...

Je traverse le ravin à ma droite pour rejoindre une pente plus herbeuse et quitter les éboulis qui avaient fini par prendre le dessus sur la pelouse.

Puis je tire sur la gauche pour atteindre l’arête sud-ouest juste sous le sommet. Je me rends compte très vite que je suis déjà bien au dessus du départ de la vire. Pour l’atteindre, il faut descendre un pierrier dans un petit couloir sur une trentaine de mètres. Mais ce pierrier, en vue plongeante, parait scabreux et exposé...

N’étant pas très en forme, je ne tente pas l’aventure et renonce à la vire. Je continue tout de même au sommet qui est tout proche.

Le panorama est chouette en cet fin de journée, une bonne pause s’impose après ces raides 900m de dénivelé !

Entame de la descente, peu avant 19h, par l’arête sud-est de la voie classique. Je rejoins le col de Plate Contier en une heure et suis dans le vallon de Garnesier.

Je traverse un magnifique mélézin au coucher du soleil, les couleurs sont superbes, l’ambiance est mystique...

Alors que je pense que je n’ai pas croisé un chamois de l’après-midi, surgissent de derrière un bosquet, un chevreuil, puis sa biche et enfin leur petit...

Retour à la nuit tombante au parking des Chabottes. Je laisse pour l’instant le projet de réaliser cette vire et ne programme pas de retour dans l’immédiat. Une autre fois peut-être !

Dernière modification : 15 août 2015

A propos

Auteur de cette sortie :

Randonnée réalisée le 6 août 2015

Publiée le 15 août 2015

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 23 août 2015 à 19h42

    Salut Arnaud,
    J’ai vu le message subliminal !
    Il ya quelques jours, je suis allé faire une petite explo de ce côté là. La face nord-ouest du Garnesier ainsi que le Roc homonyme.
    J’ai exploré la vire supérieure du Garnesier donnée sans issue par Sombardier. Malgré plusieurs tentatives (avec cordes), j’ai du me résoudre à abandonner... hyper expo ! Donc, la vire supérieure ne s’atteint qu’après contournement par la face sud-ouest comme décrite dans l’ouvrage... dommage. Pour le Roc, je n’ai reconnu que le départ. Affaire à suivre.

  • par Le 23 août 2015 à 20h50

    Serais-tu passé par le col de Corps et la vire inférieur ?

  • par Le 23 août 2015 à 22h02

    Absolument !
    Je suis parti très tard et je n’avais pas prévu d’accrocher le sommet mais cette explo fut instructive.

  • par Anouchka MeijeLe 29 avril 2016 à 09h14

    J’ai fait cette randonnée mi avril. Super itinéraire. Je n’ai malheureusement pas faire la Tête des Ormans car le temps a brusquement tourné et les nuages se sont accrochés aux montagnes.
    Je suis partie de la Cluse. Une fois arrivée à la Tête de Garnesier, je suis redescendue au Pas l’Agneau puis passée sous la Tête des Ormans pour éviter d’être piégée dans la neige... Puis retour sous quelques gouttes de pluie et de la grêle.

    A refaire en entier sans hésiter tant l’ambiance était magique.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !