Sortie du 23 août 2015 par valverco Grande Tête de l’Obiou (2789m), par la voie normale de la Vire de la Cravate

L’Obiou est une montagne désirable pour toutes les régions qu’elle domine comme un phare avancé sur le bassin du Trièves. C’est aussi un archétype de grande randonnée, voie normale difficile, altitude élevée, itinéraire intelligent, panorama fabuleux. Corollairement il ne faudra donc l’entreprendre que parfaitement préparé et avec une météo « béton ». TEXTE RELEVÉ DU TOPO GUIDE TRIEVES PAYS DE LA MURE. Personnellement, je foulerai son sommet aujourd'hui pour la cinquième fois, et pour la huitième tentative.

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Excécrable, couvert, vent glacial au sommet et au col. Quelques éclaircies au sommet.

Récit de la sortie

PARTICIPANTS : SARRAS RANDONNEES

Fin d’année 2014, je reçois du club Sarras Randonnées le planning pour l’année 2015. Je m’aperçois que la Grande Tête de l’Obiou, fait partie du programme pour le dimanche 23 août.

L’Obiou est une montagne désirable pour toutes les régions qu’elle domine comme un phare avancé sur le bassin du Trièves. C’est sans problème que j’accompagnerai tous ses membres désireux de gravir cette montagne d’exception. Bien sûr, certains d’entre eux ont déjà foulé son sommet.

De mon côté, j’essaye de réunir quelques membres de ma famille, ou proches amis. Finalement ce ne sera que ma sœur Christine, et mon frère Michel qui m’accompagneront. Montés la veille, les membres du club Sarras Randonnées, nous attendent à la Cabane de la Samblue, louée pour ce week-end. Ils sont 12 avec 2 jeunes enfants trop jeunes pour cette ascension.

Le temps est incertain en cette fin d’après midi du 22 août 2015, l’ascension est prévue pour le lendemain dimanche. Le ciel est bien nuageux, est ce que les pluies annoncées vont être en avance. Après une belle soirée très conviviale, nous passons une très bonne nuit.

Je me lève à 5h 00, tout le monde est endormi, mais pas pour longtemps. Des fortes pluies s’abattent sur le Dévoluy, nous attendons une accalmie. Certains ne sont plus motivés pour prendre le départ au parking du chalet des Baumes.

Nous serons 6, avec Jacques le plus âgé, toujours partant par n’importe quel temps, chapeau à lui avec ses 75 printemps. Hélène, avec qui j’ai souvent randonné, Jo avec ses genoux bien abîmés et ses 71 ans, Claudette, sœur d’Hélène et Jean Claude mon ami Ardéchois absent pour ce moment inoubliable, Michel mon frère et moi-même bien sûr.

Au départ, nous serons accompagnés d’une petite pluie fine. Vent violent sur l’alpage en direction du Pas du Vallon, un vent à faire perdre un chapeau. Ce sera le cas de Michel qui ne s’en apercevra que plus tard. Nous franchissons le Pas du Vallon, un peu humide sur ses roches polies. La pluie désormais cesse, nous contournons le Bénitier, le ciel laisse apparaître quelques éclaircies. Puis ce ciel se recouvre.

Nous attaquons la montée vers le Col de l’Obiou, la roche est relativement séchée par le vent qui y règne. Au Col de l’Obiou, tout le monde reste motivé pour poursuivre l’ascension. Tout se passera bien, je foulerai personnellement le sommet, pour la cinquième fois après 8 tentatives. Là-haut, c’est un vent glacial à décorner un taureau. Nous resterons dans le brouillard quelques minutes, pour prendre quelques photos du nord, le sud est très encombré.

Nous redescendons jusqu’au Col de l’Obiou, pour y casser la croûte à l’abri du vent derrière un gros rocher. Nous rendons visite à la Grotte du Petit Obiou, où seul Jo poursuit la descente pour prendre un peu d’avance. Le mur de glace est fabuleux.

Nous prenons la pluie sur le sentier contournant le Bénétier, nous avons eu de la chance sur les points les plus exposés.

Même si l’ascension est réussie, la météo n’était pas favorable ce jour mémorable là. L’important est d’avoir gravi l’Obiou.

MES PRÉCÉDENTES ASCENSION

  • Le 23 juillet 1998, parti du Chalet des Baumes, avec Jean Christophe, temps splendide, ascension réussie.
  • Le 18 juillet 1999, parti du Chalet des Baumes, avec Brice mon fils et Alain un ami. Nous abandonnerons au Col de l’Obiou.
  • Le 07 septembre 2000, parti du Col des Faisses, avec des collègues de travail. Nous abandonnerons sous le Col de l’Obiou, vent violent et brouillard très épais.
  • Le 28 août 2001, parti du Chalet des Baumes, avec Florent, Aurélien et Brice mon fils. Beau temps, ascension réussie.
  • Le 09 juin 2007, parti du Col des Faisses, avec Michel et Romain mon neveu, nous abandonnerons dans la cravate pas bien loin du sommet. Neige durcie sans crampons.
  • Le 14 juillet 2007, parti du Col des Faisses, avec Romain, temps splendide nous gagnons le sommet.
  • Le 18 septembre 2008, parti du Col des Faisses, avec Christian mon coéquipier, ascension par les Chatières en boucle par la voie normale de la Cravate. Ascension réussie, grand beau temps.
  • Le 23 août 2015, parti du Chalet des Baumes, avec Jacques, Hélène, Claudette, Jo, Michel et moi même.
Dernière modification : 13 novembre 2018

A propos

Auteur de cette sortie :

"va avec confiance dans la direction de tes rêves, vis la vie que tu as imaginé". "Laisse ton esprit s’évader et tes pieds suivre tes rêves".

Randonnée réalisée le 23 août 2015

Publiée le 25 août 2015

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (7).
  • par Le 26 août 2015 à 12h25

    Oui Patrice, Saxifrage faux orpin (Saxifraga aizoides). @+

  • par Le 26 août 2015 à 12h37

    Merci Philippe j’attendais ta visite..

  • par Hélène et JacquesLe 27 août 2015 à 20h56

    merci Patrice pour ce beau compte rendu,
    La pluie du matin n’arrete pas le pèlerin .C’est confirmé encore une fois . Il suffit de le vouloir.

  • par Le 27 août 2015 à 21h02

    Exactement Hélène et Jacques. Prête pour une prochaine rando.

  • par Le 30 août 2015 à 17h47

    Bonjour Patrice.
    Bravo pour ton ascension en bravant les conditions météo. A ne pas recommander à ceux qui ne connaissent pas l’Obiou aussi bien que toi.
    Pour ma part, ce dimanche, je n’étais pas bien loin, à Valbonnais, bien à l’abri.

  • par Le 30 août 2015 à 17h57

    Merci Alain.
    je me faisais du soucis, après ton invitation au Grand Armet, ne te voyant plus apparaître sur AltitudeRando.

  • par Le 30 août 2015 à 18h21

    Le Grand Armet ne m’a pas avalé. Il est très beau.
    Une arête entre ciel et terre à 2700m.
    J’ai laissé passer la pluie et j’ai randonné jusqu’à samedi.

  • par Le 30 août 2015 à 18h24

    Bravo j’attends les topos et les comptes rendu des sorties.

  • par bruyere joLe 2 septembre 2015 à 21h51

    compte rendu super,et merci pour ce week-end chaleureux

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !