Habert de l’Aulp du Seuil (1656m) Sortie du 5 septembre 2015

Sortie réalisée le 5 septembre 2015.

ACCÈS et ITINÉRAIRE : Consulter le topo

Un festival de chamois et de marmottes sur fond d'une bise fraîche à l'approche de l'automne.

Conditions météo

Ensoleillé jusqu’à 9h, puis grisaille de plus en plus présente.
Bise très fraîche dans le vallon, l’automne approche !

Récit de la sortie

Marrant comme un coup de frais fait changer les ambiances du tout au tout. Au col de Marcieu, ce sont 8 petits degrés automnaux qui m’accompagnent pour démarrer la randonnée. Renforcée par un vent frisquet, et bien aidée par un soleil du plus en plus discret, l’ambiance se fait un brin mélancolique, comme toutes celles accompagnant les changements de saison, le cycle perpétuel.

A la sortie de la forêt, le chemin menant à l’Aulp du Seuil se fait toujours aussi impressionnant dans son cycle minéral au sein duquel on peine à déceler le sentier pourtant très bien marqué qui chemine à travers lui. Très vite, la faune se manifeste. Un, puis deux, puis cinq chamois me coupent le chemin. Dérangés par ma présence, ou désireux d’aller la chaleur du soleil tant qu’il brille encore, les chamois ne semblent finalement guère effarouchés et, tout en tenant un distance respectable, vaquent à leurs occupations, à l’image de cette mère et son petit s’offrant un bain de soleil sur les rochers proches du sentier.

Pause brève à la croix de l’Aulp, puis descente dans le verdoyant vallon de Marcieu. A gauche, la vue sur les rochers de Bellefont, le col du même nom et la Lance sud de Malissard est impressionnante. A droite, la forêt de Marcieu et une belle vue sur les Entremonts. Au centre, un jardin d’Eden dans lequel gambadent un nombre incalculable de marmottes, se réfugiant dans leurs terriers creusés aux abords des gouffres et des lapiaz lorsque ma présence devient trop gênante.

Après moults circonvolutions dans ce petit paradis, un ciel de plus en plus chargé invite à la redescente. Les amis chamois sont toujours là, bien à l’abri d’une anfractuosité, observant tranquillement le randonneur comblé regagner sa pollution.

Dernière modification : 6 septembre 2015