La Croix de Belledonne (2926m), voie classique Sortie du 12 septembre 2015

Sortie réalisée le 12 septembre 2015.

ACCÈS et ITINÉRAIRE : Consulter le topo

Un peu plus d'un mois s'est écoulé depuis ma dernière ascension de ce sommet très convoité.

Conditions météo

Quelques nuages, mais sans grandes importances, avec de belles éclaircies.

Récit de la sortie

Christine, désireuse d’effectuer l’ascension de la Croix de Belledonne, après le renoncement de la Grande Tête de l’Obiou, pour cause de mauvaise météo. Je lui propose ce samedi 12 septembre, la météo prévoyant une journée avec de belles éclaircies.

J’invite Michel mon frère, qui a eu un très bon comportement pour l’ascension de l’Obiou, d’ailleurs toute les randos auxquelles il participe se déroulent pour lui physiquement sans problèmes.

Je propose à un couple d’amis Sarah et Gérard, rencontré pour la sortie sur l’Obiou, de participer à cette classique grenobloise. Ils acceptent volontiers l’invitation.

Tout le monde se retrouve à 6h30 au bas de Veurey-Voroize, horaire qui arrange tout le monde. Le couple d’amis venant de St-Barthelemy-de-Vals, Beaucroissant et Renage pour les membres de ma famille.

La piste et le parking sont obstrués de branchages et de troncs, nous nous faufilons pour trouver une place sous les arbres à l’extrémité du Pré Raymond.

7h 30, nous débutons la course d’un pas lent, pour être sûr d’atteindre le sommet. Nous passons le paisible lac du Crozet, encore dans l’ombre, nous sommes toujours émerveillés devant le décor de ces lieux d’exception.

Le col de la Pra est rejoint, dans l’ombre également, balayé par de violentes rafales de vent. Le soleil brille sur les cimes du Galeteau et du Grand Colon tout proche. Nous nous dirigeons vers les lacs du Doménon, le verrou est franchi sans aucune difficulté dans ses blocs.

Les lacs sont encore dans l’ombre, ce qui permet de faire de belles photos assombries. Nous trouverons enfin le soleil, au point 2474m de la bifurcation. Les jambes commencent à devenir lourdes, nous prenons la première véritable pause, pour s’alimenter un peu.

Nous attaquons le Névé de la Grande Pente, bien sûr sans aucun névés en ce 12 septembre. Notre couple d’amis se voit obligé d’abandonner dans ce dernier, un mauvais mal de dos persistant pour lui. Nous poursuivons donc à trois, en espérant que son mal s’atténue. Ayant pris de l’avance, nous atteignons le sommet, toujours accompagnés par le vent. De belles éclaircies nous permettent d’avoir une vue tout de même bien dégagée.

Nous restons un petit quart d’heure, puis attaquons la descente suivis par deux sympathiques randonneuses. Une fois au Col des Rochers Rouges, je propose une petite variante par le Col du Bâton. Les deux sympathiques randonneuses, que je salue au passage, acceptent de nous suivre, pour simplement découvrir une partie sauvage de Belledonne.

Nous dévalons le Névé de la Grande Pente, nous nous séparons au point 2474m, après leurs avoir fait une pub pour AltitudeRando auquel elles m’ont promis de rendre visite en rentrant.

Nous nous posons avec Christine et Michel au pied du rocher caractéristique pour casser la croûte, il est 13h30. Nous scrutons à la jumelle le haut du névé de la Grande Pente, en espérant voir notre couple d’amis. Une petite heure après, nous nous rendons à l’évidence, ils ont dû faire demi-tour.

Nous les retrouverons sur les hauteurs du Lac du Grand Doménon, heureux qu’il ne leur soit rien arrivé. Nous prenons ensemble le chemin du retour. Nous prenons la route, après le pot d’amitié sorti frais d’une glacière, pour nous quitter à l’entrée de l’autoroute à Voreppe.

Ce fut une première pour Christine et Michel, fiers et heureux d’avoir réussi cette difficile ascension. Quelques regrets pour Sarah et Gérard, avec lesquels je suis certain de renouveler cette expérience bientôt.

Pour ma part, j’ai foulé ce sommet pour la quatrième fois, 3 fois en un an, et certain d’y revenir un jour.

Dernière modification : 13 septembre 2015

Photos « La Croix de Belledonne (2926m), voie classique »

Plénitude du Lac du Crozet. Gouille en montant vers le Vallon du Mercier. Galeteau et Grand Colon vus de la prise d'eau des Doménon. Mes coéquipiers parmi les blocs du verrou des Doménon. Longeant le Lac du Petit Doménon. Lac du Petit Doménon dans l'ombre matinale. Couple d'amis et Lac du Grand Doménon. Point caractéristiques au pied du Névé de la Grande Pente. Petite pause sous le Pic du Grand Doménon. Petit zoom sur les Doménon. Petit lac sauvage près du Col des Rochers Rouges. Petit zoom sur la pente finale. Petite pause sur la pente finale. Allez Christine et Michel, un dernier effort ! Christine et Michel, au pied de la nouvelle croix. Pic de l'Etendard et Grandes Rousses. Du sommet regard vers le sud, voie de montée. Du sommet regard vers l'ouest, Lac Blanc dominé par le Pic Coutet. Vercors et Chartreuse en arrière plan. Du sommet regard vers l'ouest, la Chartreuse sur la Vallée du Grésivaudan. Comme toujours, une photo de la Cascade des Doménon.