Lac Longet (2371m), Lac Verdet (2445m), Lac du Petit (2400m) Sortie du 14 octobre 2015

Sortie réalisée le 14 octobre 2015.

ACCÈS et ITINÉRAIRE : Consulter le topo

De beaux paysages aux lacs Longet et Verdet, avec les premières neiges d'automne.

Conditions météo

Soleil et nuages, température de 5,5°C au lac Verdet à 13h00. Vent faible, terrain en neige au-dessus de 2050m lors de la montée.

Récit de la sortie

La montée à la Savonne via le hameau du Crot est déjà magnifique avec la traversée d’une forêt embellie par les couleurs automnales des feuillus et mélèzes.

Grand beau au départ malgré les nuages qui accrochent la Roche Jaille, un bleu azur domine vers les Assaly, Becca du Lac et Bec de l’Âne.

Avec la neige, un peu de mal à repérer le bon sentier au-dessus du chalet de la Vacherie d’en haut, ça part dans tous les sens sur un terrain détrempé.

En fait, il faut trouver en amont du chalet un sentier quasi-horizontal vers 2050m et le suivre à l’est en passant au-dessus d’une rangée de feuillus (impossible de les manquer, ce sont les derniers à cette altitude et entourés de myrtilliers). Environ 80 mètres après les feuillus, le sentier part sur la gauche.

Après une bonne montée, le sentier longe des barres rocheuses avec une vue bien dégagée sur les sommets frontaliers et le plateau de la Sassière en contrebas.

Initialement parti pour une virée hors sentier, je quitte comme prévu le sentier par le nord-ouest, à hauteur du point coté 2353m et en direction de la Gouille Perche.

Émerveillé par les paysages des sommets enneigés à l’est, je me fais surprendre par l’arrivée de nuages et me retrouve avec une visibilité fortement réduite.

Je patiente un peu, pensant cette situation provisoire. Pas d’éclaircies en vue, la couverture est dense et semble perdurer. Le terrain est assez accidenté et rejoindre la Gouille Perche à la boussole ne me tente pas vraiment.

Dépité de ce brusque changement des conditions atmosphériques, je rebrousse chemin et rejoins le sentier avec une visibilité retrouvée. Mieux, la couverture se déchire par endroits, me permettant de revoir l’arête du Loidon et le Bec de l’Âne.

Je poursuis parmi les petits lacs qui bordent le sentier. Sur le sentier ou à côté, aucune certitude. La couche de neige est suffisante pour perdre sa trace.

Une fois le dernier petit lac passé, j’oblique plein nord et repère le ruisseau en provenance du lac Longet, ruisseau que je franchis juste avant le déversoir du lac.

L’arrivée au lac Longet est juste splendide, la mésaventure de la Gouille Perche est vite oubliée. Avec une neige immaculée, des reflets en pagaille et l’écoulement des ruisseaux pour seul fond sonore, je suis déjà ravi de cette petite sortie.

Du centre de la rive nord du lac, je longe ensuite au nord-nord-ouest la rive gauche d’un ruisseau qui me mène directement au lac Verdet où je trouve une superbe ambiance sous un soleil plus présent. Alors je vais rester là un bon moment.

Sur le retour, je m’attarde un peu aux abords des petits lacs qui jalonnent le sentier. Avec une luminosité bien différente de celle qui m’accompagnait à la montée, c’est comme si je découvrais de nouveaux lacs.

Après les barres rocheuses, la descente s’effectue versant sud, sur lequel la neige n’a pas tenu. De quoi profiter des belles couleurs de l’herbe rousse et des myrtilliers.

Dernière modification : 15 octobre 2015