Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Beau, juste un peu frais, strate discontinue de nuage bas sous 1900m se densifiant un peu l’après-midi. Neige fraîche sans sous-couche, alourdie par le redoux de la veille. Petite couche de regel ne portant pas, assez pénible.

Récit de la sortie

On profite un peu de l’hiver avant le retour de la douceur... Un petit tour en Chartreuse vers un sommet pas visité depuis longtemps... C’est habituellement un sommet d’été, mais tant qu’il n’y a pas trop de neige, cela devrait passer avec des raquettes via le col de Bovinant, le sentier le plus facile...

Départ vers midi de la Ruchère, montée rapide de la piste de ski...Hélas, le redoux de la veille avait abîmé l’ambiance hivernale des jours passés, et alourdi la neige... On monte, ce sera certainement mieux plus haut...

On délaisse le col de la Ruchère pour monter directement à celui de Léchaud, c’est mieux en hiver... Puis on bascule vers le col de Bovinant... Il n’y a plus de traces, il va falloir les faire dans la raide montée vers la crête... La neige est lourde mais on s’y enfonce quand même profondément, et une petite couche de regel ne portant pas rend la raide montée encore plus pénible...

En hivernale, il vaut mieux éviter les pentes à l’ouest de la crête, passage habituel du sentier d’été, ainsi que le sangle raide et exposé, préférant le fil de la crête... Des traces félines m’ont précédé. Ne pensant pas que le chat de la voisine m’ait suivi jusqu’ici, ce ne peut être qu’un lynx...

Les nuées se dégagent, et on monte... Un court passage rocheux de la crête n’a pas posé de problèmes au lynx, mais ne passe pas avec des raquettes... Il va falloir contourner dans les raides pentes du versant est...

On continue la montée, on s’enfonce dans la neige et les raquettes raclent sur les rochers sous-jacents, mais on finit par arriver au sommet vers 15h30. Les traces du lynx rejoignent de nombreuses traces de chamois (ou de bouquetins, je ne sais pas), mais je suis apparemment le seul humain à être passé par ici depuis les dernières chutes de neiges...

Panorama au-dessus des nuages, la barrière alpine étincelle dans l’atmosphère transparente...

16h, il faut descendre... On suit le même parcours, déjà tracé, beaucoup plus facile et rapide... Coucher de soleil au-dessus du col de Bovinant, hélas masqué par les nuages bas se faisant de plus en plus présents... Nous voilà dans le brouillard... Dans ces conditions, un détour au Petit Som n’a guère d’intérêt. La suite de la descente se fera sous les nuages à la nuit tombante... Fin de la balade vers 18h.

Dernière modification : 1er décembre 2015

A propos

Auteur de cette sortie :

Des paysages sauvages, même si il faut marcher loin... Des panoramas grandioses, même si il faut grimper haut... Des couchers de soleil colorés, même si il faut redescendre tard...

Randonnée réalisée le 30 novembre 2015

Publiée le 1er décembre 2015

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !