Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Grand beau, doux. Neige fraîche se transformant un peu sur les pentes ensoleillées, sans sous-couche.

Récit de la sortie

Un petit tour au Charvin, sortie sans cesse reportée vers cette magnifique pyramide isolée au magnifique panorama... La veille en Matheysine, le peu de neige à cette altitude m’avait laissé présager une sortie quasi-estivale. Cependant, une fois le sommet en vue, il faut se rendre à l’évidence : tout est blanc sur la montagne... Bon, on est déjà sur place, on se lance, on verra bien plus haut...

Départ vers 13h. La raide route totalement en glace sur le haut aura eu raison de mes pneus neige, il va falloir marcher un peu plus... Raquettes au pieds, crampons dans le sac, ce sera peut-être utile... Quelques improvisations pas vraiment concluantes sur les chemins forestiers pour monter vers le Haut de Marlens, puis on continue vers la combe menant au col des Porthets...

Il est déjà presque 15h... Faut-il continuer vers le Charvin, avec une grande chance de se prendre un but étant donné les conditions, ou alors choisir un objectif alternatif, tel que cette petite bosse au-dessus du col des Porthets ? Seule une trace d’un skieur solitaire, peut-être de la veille et un peu recouverte de neige soufflée, m’encourage à la première option...

On monte la raide pente de la combe... La neige est assez molle et on s’enfonce, c’est fatigant... Mais elle est stable, juste un peu transformée en surface selon le versant, et plutôt sécurisante, ça vaut le coup de continuer, et on monte en zigzag...

Au pied de l’inquiétant mur final sous la crête... On pose les raquettes, il vaut mieux continuer en crampons... Il n’y a plus la trace du skieur, et un trop de neige pour rendre la trace du sentier utilisable... Heureusement, la neige est toujours suffisamment stable, on montera donc droit dans la pente et, à défaut de sous-couche, les crampons mordent bien dans l’herbe sous-jacente...

Finalement, la crête, alors que le soleil déjà bien bas illumine tout de jaune... On la remonte, sommet vers 16h30, bien en retard sur mes prévisions, les vallées plongent déjà dans l’ombre...

Pas trop le temps de rester alors que les couleurs du crépuscule sont prématurément interrompues par des voiles nuageux à l’horizon. Et, évidemment, il n’est ni la saison ni l’heure de faire la boucle par le lac et le col des Porthets. Descente facile par le même itinéraire, beaucoup plus rapide que la montée... On retrouve les raquettes, il n’y a plus qu’à descendre droit dans la pente de la combe, avec une pente et une neige juste comme il faut pour la dévaler confortablement...

Retour aux alpages avec la nuit... On sort la frontale pour les sentiers en forêt, fin de la balade vers 18h30.

Dernière modification : 4 décembre 2015

A propos

Auteur de cette sortie :

Des paysages sauvages, même si il faut marcher loin... Des panoramas grandioses, même si il faut grimper haut... Des couchers de soleil colorés, même si il faut redescendre tard...

Randonnée réalisée le 3 décembre 2015

Publiée le 4 décembre 2015

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !