La crête des Brusas (2446m) Sortie du 17 décembre 2015

Sortie réalisée le 17 décembre 2015.

ACCÈS et ITINÉRAIRE : Consulter le topo

Randonnée vers une crête entourée de l'un des plus beaux cirques du Briançonnais.

Conditions météo

Très beau temps sous un ciel céruléen.

Récit de la sortie

C’est l’une de mes randonnées favorites que j’ai décidé de faire découvrir à mon ami Pascal.

Nous arrivons aux Ayes avec la petite Panda et il n’y a pas un chat. Tout est fermé. Il fait très froid.

Le torrent de l’Orceyrette est gelé et il y a de la glace sur le sentier qui nous oblige à cramponner.

Après avoir traversé la forêt des Ayes qui laisse entrevoir à cette période quelques sommets, on débouche aux chalets de la Taure et le soleil commence à nous réchauffer.

Un magnifique paysage avec des sommets partiellement enneigés s’offre à nous . C’est la première branche du cirque avec le Haut Mouriare, l’Aiguille des Pénitents, le Roc de Serre Chapelle et le maître de ces lieux le Pic de Peyre Eyraute suivi du Pic Jean Rey et de la crête du Petit Puy visibles de Briançon.

Après une courte pause l’ascension se poursuit et on ne tarde pas à découvrir la crête de Vallouret et à sa gauche notre ojectif.

On décide d’y monter directement à vue sans aller au fond du vallon.
C’est une alternative au topo d’été.

Ayant vérifié le parcours sur skitrack je sais qu’il n’y a pas de pente dépassant les 30° et cela fait un certain temps qu’il n’a pas neigé.

On s’ engage sur les pentes enneigées avec confiance et on atteint sans soucis la crête.

Le paysage déjà superbe se trouve maintenant complété par la seconde branche du cirque et l’on aperçoit le Pic de l’Aiguiller et son grand plan incliné prolongé par le Pic des Chalanches puis à gauche le Pic de Beaudouis.

Ce sommet est séparé de ces derniers par le col des Ayes qui permet de rejoindre Brunissard.

Viennent ensuite les Crêtes de Buguet et des Granges, elles même séparées par le col de la Roya qui porte bien son nom d’où celui du village de Terre Rouge situé dans la montée de l’Izoard.

Ces crêtes se poursuivent jusqu’au fort de la Grande Maye que l’on aperçoit de Briançon.

La plupart des sommets et crêtes que je viens de citer sont randonnables l’été.

Entre ces deux branches au nord le paysage s’étend en passant par les Cerces jusqu’aux aiguilles d’Arves.

Après une pause casse croute bien méritée, on entame rapidement la descente vers le vallon des Ayes car le soleil vient de tourner.

Le GPS me permet de suivre le sentier de traversée d’été actuellement enneigé conduisant au chalet "Gite des Ayes" et il ne nous reste plus qu’à suivre le GR5 qui conduit au hameau du même nom.

Une très bonne journée dont nous conserverons un bon souvenir.

Dernière modification : 21 décembre 2015