Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Journée très ensoleillée,
environ 10°, pas de vent,
départ de la rando à 13h00

Récit de la sortie

Départ depuis le parking du musée de la correrie, de nombreuses voitures sont garées mais il y a surtout des promeneurs venus visiter le monastère en famille.

La boucle que je décide de faire est très peu fréquentée et la carte ign m’a été très utile.

Je commence par prendre la route qui mène au monastère à partir du pont des Allemands et je poursuis jusqu’au habert de Chartroussette.

Je laisse sur ma droite la jolie prairie de Chartroussette, la route devient alors un large chemin. Après 300 mètres, je bifurque à droite dans un sentier en forêt qui mène au habert des Rochers, bâtisse avec en façade un gros cadran solaire et sur son flanc un long bassin.

À partir de cet instant, commence une longue ascension pour atteindre la prairie de Corde à 1400 mètres d’altitude. Le large sentier se termine à l’entrée de la prairie qu’il faut traverser, laissant sur la droite les ruines du habert de Corde.

Il n’y a plus de chemin visible, et c’est en entrant dans la forêt au sortir de la prairie que je tombe sur cette étonnante chapelle construite en rondin de bois (chapelle édifiée par des scouts avec l’autorisation des moines Chartreux).

Il faut ensuite remonter légèrement dans la forêt pour reprendre un petit sentier qui longe les rochers de Montheur et qui remonte ensuite sur la prairie d’Arpison.

Ce sentier disparaît de temps à autre sous les glissements de terrain et par le fait qu’il soit très peu fréquenté.

Je débouche donc sur la prairie d’Arpison encore partiellement enneigée et surtout gelée sur laquelle je fais involontairement quelques figures artistiques.

Je traverse la prairie et laisse les quelques ruines du habert d’Arpison pour filer sur ma droite et franchir le petit col du même nom.

Il me reste à redescendre jusqu’au habert de Billon où je fais une petite pause afin de contempler le Grand Som. La prairie, l’énorme et magnifique grange ainsi que les sommets qui se dressent devant lui, font de ce lieu un endroit magique. Il est 16h30, je suis tout seul, pas un bruit, le soleil se couche, mince, il faut partir !

Descente par le chemin du Pavé, puis je passe devant le monastère pour retrouver la voiture au parking ; il est 17h15.

Cette rando permet de découvrir des lieux insolites et méconnus dans cette zone du désert des Chartreux, avec de longs passages sans panorama exceptionnel mais où solitude, calme et effort physique sont les maîtres mots.

Dernière modification : 2 janvier 2016

A propos

Auteur de cette sortie :

Randonnée réalisée le 28 décembre 2015

Publiée le 2 janvier 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !