Pointe de la Galoppaz (1681m) par le Fournet Sortie du 13 janvier 2016

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Une petite sortie improvisée dans l'après-midi pour aller voir les Bauges enfin dans une couleur normale pour la saison... Ambiance hivernale variée, avec une montée en noir et blanc et une descente en technicolor...

Conditions météo

Trouées de bleu entre des bancs de stratocumulus au-dessus de 2000m, se dissipant en soirée. Froid et assez venteux au sommet. Neige fraîche de la veille.

Récit de la sortie

La neige est finalement là ! La matinée est bien encombrée de nuages, mais une petite fenêtre météo semble se dessiner pour l’après-midi, avant la perturbation du lendemain... On improvise rapidement une petite sortie dans les Bauges pour en profiter !

Objectif décidé au fur et à mesure des carrefours de la route, en fonction du bon vouloir des nuages persistant à limiter les trouées de bleu... Ils s’entêtent à accrocher les crêtes de Margériaz, allons donc vers Galoppaz !

Départ vers 14h, montée avec les raquettes dans une neige froide et sans consistance, heureusement pas trop épaisse... Une montée en noir et blanc dans la forêt saupoudrée, sous les nuages ne laissant passer que quelques rayons de soleil furtifs... Beau parcours sur la crête entre les arbres blanchis par le givre, le ciel daignant cette fois laisser entrevoir quelques belles trouées de bleu... Montée vers le sommet dans une ambiance givrée glaciale, alors qu’en face, Belledonne était complètement plâtré de Blanc.

Sommet vers 16h. Les nuages s’estompent petit à petit, mais hélas des voiles élevés à l’horizon, prémices du mauvais temps du lendemain, tamisaient déjà le soleil... 16h30, on descend, cette fois vers le sud et le col de la Combe Servenne, histoire de faire une boucle, non sans faire quelques détours touristiques vers les arbres givrés de la crête...

Surprise ! Le soleil se "rallume" subitement peu avant son coucher, réchauffant la forêt clairsemée d’une explosion de couleurs orangées... On ne s’en lasse pas, l’appareil photo est de service, et ce sera même un panorama 360°, sans panorama puisqu’en forêt.

Hélas, le spectacle ne dure pas, il faut descendre... Le "raccourci" en direction du col n’est pas tracé, il faudra donc faire la trace dans une traversée à flanc dans les pentes raides, heureusement sans difficultés d’itinéraire...

Descente avec la nuit, sans problèmes malgré une petite erreur d’itinéraire sur une piste forestière remontante ne figurant pas sur la carte qui visiblement a trompé tout le monde... Fin de la balade vers 18h.

Dernière modification : 14 janvier 2016