Gorges de la Loire - Les crêtes d’Essalois et des Camaldules Sortie du 15 janvier 2016

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Petite escapade pour une courte éclaircie.

Conditions météo

Brève éclaircie avant la neige prévue pour l’après-midi.

Récit de la sortie

Le Pilat et les monts du lyonnais n’ont pas encore évacué le mauvais temps de la veille. Les mont du Forez, eux, sont déjà envahis par la perturbation neigeuse qui va concerner toute la région cet après-midi. Les gorges de la Loire sont, et pour peu de temps, bien ensoleillées.

Je vais donc refaire le sauvage petit itinéraire de la crête des Camaldules, déjà parcouru quelques jours auparavant (le 09/01) par un temps mêlant brumes et nuages...

Peu après le départ du sentier, au lieu de monter sur le plateau pour ensuite redescendre, je prends le sentier qui longe le plan d’eau ce qui raccourcit l’itinéraire.

Sentier peu fréquenté, si ce n’est, sans doute, par les pêcheurs. Sentier étroit, parfois glissant avec quelques dalles rocheuses et moussues à négocier. Un balisage rouge et un bleu peuvent apparaissent ponctuellement.

Peu après le début de l’ascension de l’arête, petit détour pour contourner la propriété par le sud et accéder à la plage par un itinéraire hors sentier qui laisse apercevoir quelques murets, anciennes terrasses cultivées ?

L’arête est toujours aussi sauvage mais délicate car les rochers humides sont glissants et le zones couvertes de lichens le sont bien davantage.

Avec les pluies récentes, les cupules et autres bassins du site mégalithique apparaissent bien plus nettement. Nos ancêtres avaient choisi un bien joli coin...bien différent car dominant des gorges profondes et non un lac...

Le 15, retour direct sur Essalois et le parking.

Le 09, retour par une zone de rocheuse sur le Suc du Pré, au sud-ouest du château.
Je n’ai remarqué ni cupules ni bassins (mais je ne suis pas un spécialiste) mais des tas de pierres (tumulus ?) des murets et une fosse de de 2mx2m et profonde d’autant, vestiges de l’oppidum des Ségusiaves.

Château ouvert tous les jours... mais cependant fermé... aussi bien le 09 que le 15...

Descente avec le ciel qui se couvre... il neigera dans quelques heures...

Dernière modification : 16 janvier 2016