Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Temps ensoleillé avec nuages en vallée s’élevant progressivement. Gelée blanche en altitude et première neige sur le versant Nord-Est de la Pointe des Arlicots.

Récit de la sortie

Parti tôt du parking du Couvent, je remonte en solitaire le vallon, froid et désert en ce matin de semaine, qui file en direction du chalet des Gardes. Le chemin se fait facilement, le temps est resplendissant et l’air est transparent. Sur les pentes du Pécloz, j’entends, puis j’aperçois quelques chamois qui détalent en courant.

Un peu au-dessus du chalet des Gardes, je sors du chemin pour essayer de m’acheminer progressivement sur la crête de la Montagne des Ecuélards qui descend depuis la Pointe des Arces. La progression est assez facile. Je surprends quelques chamois sur la crête, effarouchés par ma présence.

J’arrive à la Pointe des Arces, où souffle un bon vent froid. Je ne resterai pas longtemps immobile ! Le soleil est bien présent, mais je le sens peu. Une couche de nuages reste bloquée en fond de vallée et vient se perdre sur les rebords de l’arête qui va de la Pointe des Arces à la Pointe des Arlicots.

Le chemin qui reste à faire est impressionnant, suspendu au bord de fortes pentes. La présence de neige et la gelée encore présente me font douter de la possibilité d’aller jusqu’au bout. J’essaie, on verra bien.

La traversée de l’arête est longue, mais la concentration nécessaire me fait oublier le temps. Régulièrement j’aperçois de grands groupes de chamois, dans le fond du vallon en zone protégée. La première moitié de la traversée est assez simple, avec des traces assez marquées, mais le trajet se complique progressivement, multipliant les désescalades et les passages exposés en mauvais rocher. L’arête s’affine aussi au fur et à mesure, et, sur la partie précédant la montée jusqu’à la Pointe des Arlicots, j’en arrive plusieurs fois à me retrouver à califourchon sur le fil du rocher.

La dernière montée est bien exposée et nécessite de bien choisir ses appuis en prenant son temps. Arrivé en haut de la Pointe des Arlicots, c’est le soulagement ! Quelques moments à contempler la vue, et puis je dévale la montagne de la Lanche, pour rejoindre les alpages de l’Arclusaz. La fin de la boucle est longue, mais facile.

Au final, une randonnée délicate, parfois avec quelques soupçons d’alpinisme, mais qui vaut le déplacement : une vraie aventure !

Dernière modification : 12 février 2016

A propos

Auteur de cette sortie :

Discret, taiseux, amateur de silence et de grands espaces, passionné du massif de Belledonne.

Randonnée réalisée le 22 octobre 2015

Publiée le 12 février 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 13 février 2016 à 12h41

    Jolie sortie =)

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !