Sortie du 22 février 2016 par Jicé Roc Marchand (2098m) par Grand Naves

Départ un peu matinal pour le Roc Marchand, pour profiter du beau temps annoncé jusqu’à la mi-journée...

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Beau temps le matin, puis se voilant progressivement en fin de matinée...

La citation "d’en haut" :
“Quand on a marché deux heures dans une montagne, on est plus intelligent.”
Coline Serreau

Récit de la sortie

Ma rando, en bref :

Raquettes aux pieds à 8h00, au départ de Grand Naves. Le ciel est bien dégagé sur le Beaufortain.

Montée par la pente sud, un peu à l’écart de la forêt, en direction du chalet Les Arcochons.(1676m)

Je trouve ensuite une belle trace qui m’amène jusque sur la crête (cette crête peut être longée, avec quelques "montagnes russes" jusqu’au Grand Crétet, une longue mais belle balade faite l’été dernier).

Regard arrière vers le col de la Madeleine, les nuages s’amassent derrière le col et le ciel semble se rétrécir...

La trace contourne ensuite la Roche de Midi par le nord, avant de se diriger au pied du Roc Marchand.
Montée par les pentes nord pour atteindre le sommet.

Les nuages me rattrapent au sommet du Roc Marchand, l’ambiance change, le jour blanc s’installe sur la montagne.

Tout au long de la montée, une jolie vue sur Vanoise, Lauzière et Beaufortain.
Arrivé sur la crête, la vue s’élargit un peu, pour apercevoir le Grand Mont, la Pointe du Riondet et le Col de la Louze.
Plus à l’est se dévoilent la Tournette, Grande Pointe de Bizard et la Pointe de Comborsier, sommets dominants la vallée de la Grande Maison.

Retour par la forêt, en passant vers le chalet de Lachat, puis direction les Grands Darbeleys.

Quelques biches vont croiser furtivement mon chemin au loin, je pourrai mieux les observer plus bas, elles se sont regroupées plus à l’écart, en contrebas de la route.

Je ressors ensuite de la forêt, avant de descendre "droit dans l’pentu" vers Grand Naves.

Retour au village vers 11h30, le ciel est devenu bien gris...mais le soleil va me faire un petit clin d’œil, le temps de ma pause casse-croûte à Naves.

Dénivelé 780m, au départ de Grand Naves. Sur le topo, le dénivelé est plus important car le départ est plus bas (Fontaine).

Diaporama de la sortie

Dernière modification : 4 mai 2018

A propos

Auteur de cette sortie :

Site web : Diaporando (Jicé)

Sommets à perte de vue, grands espaces, belles lumières, faune et flore... La montagne nous offre le décor, à nous d'inventer l'histoire qui va avec... Un passionné qui a trouvé SAVOIE, celle qui mène vers les sommets...

Randonnée réalisée le 22 février 2016

Publiée le 22 février 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 22 février 2016 à 18h34

    Salut Jicé, tu arrives toujours à profiter avec succès de la moindre fenêtre météo !

  • par Le 22 février 2016 à 22h07

    Salut David, eh bien depuis quelques temps, pour les fenêtres météo c’est un peu aléatoire...et il faudra sans doute attendre vendredi pour la prochaine.

  • par Le 29 mars 2016 à 14h52

    Faite il y a trois jours le 26 mars. La neige est très molle dès 10h. Pour le Roc Marchand, il n’y avait aucune trace pour le contourner et prendre les pentes Nord, j’ai donc pris les traces des pentes Sud. Vraiment raide, pas facile, c’était dur physiquement. Le panorama est sympa mais le chemin d’été qui longe le roc du midi est en pente et c’est galère vu qu’il n’y a pas de trace claire : c’est une rando peu fréquentée. Mon bouquin de top le classait niveau de difficulté 3 sur 4, et c’est en grande partie à cause du manque de trace. Si la neige avait été dure, ça aurait été bien plus simple (notamment pour les montées). J’ai aussi fait le retour en forêt pas désagréable, mais un peu longuet car en lacets par rapport à la montée hors sentier depuis l’oratoire, le réservoir et le chalet. Mais cette montée n’est pas forcément évidente : c’est raide entre le réservoir et le chalet, et sans trace. Il faut contourner quelques pentes trop fortes, traverser deux trois torrents. Un peu trop compliqué à l’heure actuelle pour une vue finale gâchée par des pylônes électriques direction Sud Est. Ce doit être meilleur en haute saison raquettes comme tu as fait, quand les traces sont claires et qu’il y a de la neige jusqu’au Grand Naves. A l’heure actuelle la neige ne débute qu’au niveau de l’oratoire ou des Grands Darbeleys.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !