Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Publicité

  • Tentes de rando
  • Sacs de couchage
  • Chaussures de rando
  • Sacs à dos

Conditions météo

Brume jusqu’à 1700m. Splendide soleil au-dessus

Récit de la sortie

La météo avait annoncé des nuages bas à 1500 m d’altitude. Mais, tout de même, monter ainsi la route enneigée du Charmant Som dans cet écrin cotonneux met un coup au moral.

Arrivé à l’oratoire d’Orgeval, j’hésite presque à rebrousser chemin. Jour blanc, ce genre d’ambiance désagréable où, même en connaissant très bien le coin, on se retrouve perdu, sans repères visuels auxquels s’accrocher, ne parvenant pas à savoir si ce que l’on aperçoit, 2m devant soi, est de la brume ou de la neige.

Tant pis, je persévère. J’avance dans du coton jusqu’au habert du Charmant Som, et puis, tandis que j’attaque la montée menant au sommet, la brume semble se faire moins épaisse. Et en effet, à l’antécime, j’aperçois ce soleil salvateur qui accroche un grand sourire à mon visage.

Au sommet, je suis enfin au-dessus de la brume, de quelques dizaines de mètre à peine. Le Charmant Som eut-il été légèrement moins haut que c’était râpé. Mais là, pas un bruit, pas de vent, personne d’autre sur cet îlot entouré de nuages dont le mouvement rapide et langoureux hypnotise.

Autour, la Grande Sure, Chamechaude, la Dent de Crolles, le Grand Som et les crêtes des Lances de Malissard sont visibles, tous les autres sommets de moins de 1800 m sont invisibles sous l’épaisse brume. Au loin, les sommets de Belledonne, le Mont Blanc et, vers l’ouest, le Vercors, se dessinent. Si la lumière du matin et son contre-jour ne constituent pas le meilleur moment pour prendre des photos de Belledonne, je prends plaisir à déambuler en solitaire sur la proue de ce navire qui fend les flots. Ici, un spectre de Brocken se dessine. Là, le vent a sculpté dans la neige des formes fascinantes.

Alors qu’un groupe de skieurs arrive, il est temps pour moi de replonger dans cette brume enveloppant le marcheur d’un froid mordant, désagréable contraste avec la chaleur du sommet. Le retour, par les crêtes, reste ludique malgré l’absence de lumière, et conclut parfaitement cette sortie aux allures de poésie visuelle.

Dernière modification : 12 mars 2016

A propos

Auteur de cette sortie :

Installé depuis 2009 en Chartreuse, je ne me lasse de ces découvertes montagnardes qui éblouissent les yeux et remplissent l'âme.

Randonnée réalisée le 12 mars 2016

Publiée le 12 mars 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !