Burgruine Yburg (515m) par Lichtental ‒ Nordschwarzwald Sortie du 21 avril 2016

Sortie réalisée le 21 avril 2016.

ACCÈS et ITINÉRAIRE : Consulter le topo

Toujours au départ de Lichtental, une variante de cette randonnée sur de nouveaux chemins et sentiers. Itinéraire plus long avec davantage de dénivelé, passant par la Jahnhütte à l'aller et le belvédère de Korbmattfelsen au retour.

  • Allemagne
  • Histoire, châteaux - Accès en Bus/Train

Conditions météo

Très ensoleillé avec quelques voiles nuageux par endroits. Température de 18°C à Yburg.

Récit de la sortie

  • Dénivelé cumulé : 628m
  • Distance : 17,5km

Retour à Yburg avec l’idée d’allonger un peu le parcours en empruntant quelques autres sentiers et chemins.

Départ de la Brahmsplatz, au centre de Lichtental. En direction de Geroldsau, je longe la B500 sur 50 mètres et vire à droite sur la Cäcilienstraβe.

Un peu plus loin, un escalier fait la liaison avec un chemin (près de la Villa Stroh) que je parcours en passant devant l’accès à un souterrain qui fait partie des installations du réservoir d’eau du Leisberg.

Juste après celles-ci, un sentier monte à droite dans la forêt jusqu’à atteindre un autre bâtiment de 1904. Il continue derrière et je reste à gauche à l’embranchement suivant.

Très légèrement descendant, le sentier contourne une ancienne carrière de rhyolite puis fait la jonction avec un chemin (Laisenberg) en lisière de forêt, d’où l’on aperçoit le village de Geroldsau.

Le chemin se prolonge dans un petit vallon et remonte un ruisseau (Ibach). Son d’écoulement et concert d’oiseaux, es geht mir gut !

J’arrive ensuite à la Jahnhütte qui dispose d’un point d’eau. Derrière la cabane, un court sentier (non indiqué) fait la liaison avec le chemin (Iberstweg) qui mène au grand carrefour de la Hütte an der Lache.

Aux principaux croisements, il est appréciable de voir d’anciennes bornes directionnelles gravées, très présentes sur ce secteur de la Forêt Noire.

Continuation jusqu’à Chaisenplatz comme indiqué dans le topo, via le sentier de crête (Felsenweg). Fin joli sentier, ce serait dommage de s’en priver. Comme le sentier évolue légèrement en contrebas, je me décale pour suivre le fil de la crête à la recherche d’un éventuel point de vue.

Quelques minutes et enjambements de rochers plus tard, je l’ai ! Un promontoire rocheux qui se gravit facilement en s’aidant un peu des mains. Il est entouré d’arbres mais la vue est suffisamment dégagée pour apercevoir la tour ruinée du château et même Neuweier et son vignoble.

En revenant sur le sentier, je me rends compte qu’une trace permet de relier la crête. Elle se situe juste avant le virage qui amorce la descente vers Chaisenplatz.

Pour la montée à Yburg, je ne fais pas au plus court et continue pour une traversée du flanc sud de la montagne. Arrivé à la pointe ouest, je prends le sentier ascendant qui aboutit à un virage en épingle sur la route d’accès au château. En sortie de virage, j’enchaîne à droite sur un autre sentier, pour une nouvelle traversée du flanc sud mais à un niveau supérieur.

Et enfin, je visite le château. J’y fais un pique-nique tardif et tranquille près de la tour est (Bergfried). Les jardins du château abritent une exposition permanente de sculptures, le joyeux dragon est toujours là.

Revenu à Chaisenplatz, je tente le sentier partant à gauche de l’Italienerweg. Ce chouette sentier croise 3 chemins et franchit un ruisseau (Grünbach) dans un vallon.

J’engage alors la remontée de ce vallon qui semble très peu fréquenté, la végétation est même envahissante sur la fin.

Le sentier se termine sur un chemin (Wernerhüttenweg) que je parcours en descente jusqu’à la bifurcation de la Wernerhütte. Je vire sur le chemin partant au nord (Dr. E. Schlapper Weg), toujours en descente, pour prendre ensuite le départ d’un sentier montant sur la droite (balise).

Il passe par les belvédères de Korbmattfelsen (point de vue sur le Fremersberg) et de Waldhaus Batschari (point de vue sur le Battert et le Merkur). Puis c’est la dernière descente vers le vallon de Gunzenbach, via le réservoir d’eau de Yburg.

De la belle borne située près du ruisseau, j’emprunte le chemin plat qui contourne le Leisberg en lisière de forêt pour revenir à Lichtental.

Dernière modification : 13 mai 2016