Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Très beau sur le Vercors. Nuageux sur le Dévoluy et les Ecrins.

Récit de la sortie

Je visionne les photos de Sarah sur FB, dune sortie que je n’ai pu assister le 15/05/2016 dans la Vallée de Combeau. La fameuse sortie où j’avais loupé le rendez-vous avec Jean Claude le 07/05/2016, pour une reconnaissance de cette future randonnée pour le club prévue le 15/05/2016.

Les photos de Sarah, membre du club Sarras Randonnées, montrent de nombreux bouquetins mâles sur les barres rocheuses du sommet de la Montagnette. Je décide d’aller voir ça de plus près, et d’en faire ma prochaine sortie. Bon d’accord, certain penseront que je suis abonné, mais je ne peut m’empêcher de revenir dans ce secteur.

Je me gare donc sur la place de Chichilianne comme à mon habitude, et remonte en direction du Pas de l’Essaure. C’est fou ça, je rencontre la même dame promenant son chien, au même endroit que le 18/03/2016. Je ne suis pas le seul abonné du coin on dirait.

Du Pas de l’Essaure, je m’engage momentanément sur la trace en direction de la Tête Chevalière. Puis je remonte hors trace en visant le Sommet de la Montagnette. Je domine un beau vallon, une marmotte me tourne le dos, je la suis un moment en espérant la surprendre avant qu’elle ne me repère. Elle remonte en face dans une zone de pins, c’est raté.

Je poursuis ma montée dans la pente raide, parsemée de pins, je dérange un premier chamois solitaire. Je passe devant la source de Grailler, puis monte directement au-dessus des barres rocheuses. Les bouquetins ne sont plus là, ils sont certainement remontés vers le nord. Je domine le Pas de la Coche au nord.

Je poursuis le beau vallon vers l’ouest et remarque ce cairn posé sur une petite butte. Je remonte sur la crête ouest et atteint le Sommet de la Montagnette. Je descends comme le 07/05/2016, en visant le cairn marquant le gouffre sous la butte 1935m. Ce cairn atteint, je divague nord-ouest en franchissant belles crêtes ornées de grands cairns et bories, beaux vallons où 2 jeunes chamois détalent ne me laissant pas la joie de dégainer mon APN.

J’arrive devant le gouffre à l’est du point IGN 1857m, et décide de couper nord-est. Je coupe le sentier cairné reliant le Col du Creuson au Pas de la Chèvrerie, et me dirige vers la Plaine de Chamousset que je remonte à son tour nord-est et nord pour atteindre la Tête Chevalière.

Il est 12h30, parti ce matin de Chichilianne à 8h00, il est temps de prendre la première pause. Ici, l’air est frais, un petit vent d’est ramène la fraicheur des grands sommets des Ecrins et Dévoluy enneigés. Je me hâte pour casser la croûte et c’est reparti à la recherche des bouquetins. Je suis la large arête très cairnée vers l’ouest et parvient sur la butte 1924m avec ses grands cairns imposants.

Je file désormais vers le sud, pour passer au-dessus de la Combe Chevalière. Franchissant butte et cuvettes vers l’ouest, je tombe sur le gouffre, un vrai puits au nord-est du point IGN 1867m. Je continue vers l’ouest, et dérange une fois de plus sans avoir le temps de dégainer mon APN 6/7 chamois s’adonnant à leurs sieste.

J’arrive approximativement au point IGN 1803m, et effectue la jonction avec le sentier cairné reliant la Bergerie de Chamousset et la Cabane de Chaumailloux. Je croise le premier bipède, au Pas de la Chèvrerie, premier rencontré mis à part la dame promenant son chien. Verrai-je les bouquetins aujourd’hui ?

Je descends vers le refuge de Chaumailloux, où 2 boucs aux cornes impressionnantes me tiendront à l’écart. 2 randonneurs tapent la discute, j’emboîte le pas plus tard après quelques photos à l’un d’entre eux vers le Pas de l’Aiguille.

Voilà les bouquetins au Pas de l’Aiguille, 5/6 broutent à 10 mètres au-dessus du sentier, sous la Grotte aux maquisards. Mais ils doivent être plus nombreux. De l’autre côté, sur la rive droite du Ruisseau de l’Aiguille, c’est tout une armada de bouquetins se donnant à leurs repos avant le départ vers le nord. D’autres apparemment plus jeunes, plus bas dans la descente, sont posés sur les ravines.

Je continue ma descente vers le parking les Fourchaux. Quelques voitures sont sur place. Je franchi à droite le Ruisseau du Pas de l’Aiguille, et rentre par des chemins forestiers jusqu’au lieu-dit La Lauze, puis sur petite route jusqu’au lieu-dit Donnière. Je gagne Chichilianne, il est 16h30.

Voilà une fois de plus, une belle escapade dans ce secteur.

Dernière modification : 19 mai 2016

A propos

Auteur de cette sortie :

"va avec confiance dans la direction de tes rêves, vis la vie que tu as imaginé". "Laisse ton esprit s’évader et tes pieds suivre tes rêves".

Randonnée réalisée le 17 mai 2016

Publiée le 19 mai 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par phot38Le 20 mai 2016 à 01h02

    couleur originales

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !