Cascade du Pissieux par Lescheraines Sortie du 28 avril 2016

Sortie réalisée le 28 avril 2016.

ACCÈS et ITINÉRAIRE : Consulter le topo

Une belle après-midi de printemps dans les vallées des Bauges, à la découverte du Chéran, de ses plans d'eau et de la mystérieuse cascade au fond de la forêt. Magique !

Conditions météo

Grand beau, températures agréables en journée.

Récit de la sortie

Il y a des jours comme ça, où l’on ressent profondément le plaisir d’être en montagne, où l’on se dit qu’on ne s’y est jamais senti aussi bien, où la bonne humeur nous envahit de manière irrésistible, des jours où un sentiment de bonheur s’installe solidement...

C’est ce que j’ai éprouvé en cette après-midi du 28 avril 2016. Ce vaste fond de vallée, cette ambiance "montagne", le bruit du torrent tout proche, la proximité de l’eau -les eaux vives du Chéran, du nant d’Aillon et de la cascade du Pissieu, et l’eau calme des lacs où les montagnes se reflètent-, l’omniprésence de la dent de Rossanaz, aérienne et majestueuse, la température redevenue agréable, la pureté de l’air, la lumière vive et les petits nuages blancs dans le ciel, mon état d’esprit du moment, sont autant de raisons qui ont contribué à ce sentiment de bonheur. Et puis, peut-être d’autres raisons internes que j’ignore...

Le plaisir de photographier fait partie intégrante du plaisir de la promenade : quand une belle composition vous saute aux yeux, il faut bien la fixer, et tant pis si l’on finit par doubler le temps de marche, et tant pis si l’on termine à la nuit tombante, avec les doigts si engourdis par le froid qu’ils arrivent à peine à tenir l’appareil !

Les plus hauts sommets ne font pas toujours les plus beaux souvenirs. Une après-midi magique, unique, à marquer d’une pierre blanche, à choisir dans le lit du Chéran bien sûr.

Dernière modification : 21 novembre 2017