Sortie du 10 juillet 2016 par gegers Tête de Vallon Pierra (2516m) par le Lac du Lauzon

Splendide sortie dans un vallon où minéral et végétal se côtoient et s'entremêlent, sous la figure imposante et lunaire du Grand Ferrand.

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Nuages épars à partir de midi.

Récit de la sortie

Après une nuit écourtée par, chose étonnante, un mariage célébré sous chapiteau à l’entrée de l’altisurface, je démarre à 5h30 et arrive au Col de La Croix au moment même où les lueurs rosées du soleil naissant éclairent timidement les contreforts du Vercors et, de l’autre côté, la Crête des Aiguilles.

La montée éprouvante vers le Col des Aurias permet de se mettre en jambes, tandis que le chemin vers le Lac du Lauzon se dessine dans un pierrier relativement stable. Il faut pour y accéder, traverser une zone de pâturage gardée par un berger anarchiste ! (cf photos). Après une montée régulière, le sentier débouche sur un replat herbeux d’où la vue sur les parois rocheuses de la Tête de Lauzon évoque une cathédrale de pierre. Le sentier redescend légèrement, puis débouche finalement sur le lac encore endormi, après 1h30 d’ascension.

Je prends le temps de savourer la tranquilité et la solitude du lieu, d’appécier la vue d’un chamois dans les éboulis et d’un trio de marmottes espiègles dans le bas du pierrier, avant d’attaquer la rude montée (courte et stable) vers le Col du Charnier, où le soleil inonde de ses chaudes couleurs le vallon du même nom. De là, la Tête de Vallon Pierra s’impose en face de moi comme un géant de pierre, son versant sud ne montrant qu’un austère pierrier visiblement pratiqué essentiellement à la descente.

Suivant le topo, je m’engage vers l’ouest dans une combe herbeuse, que je remonte péniblement en direction de la crête (côte 2300 m) sous le regard curieux des marmottes. Arrivé à la crête, je ne m’accorde que le temps d’une petite pause photos avant de m’engager droit dans la pente vers le sommet. Tout d’abord herbeuse, la pente devient plus minérale, s’écarte d’un névé pour monter tout droit vers le sommet cairné. Longeant prudemment le précipice, je m’avance au maximum sur la crête afin de bénéficier de la meilleure vue sur l’imposant Grand Ferrand, dont la forme particulière donne l’impression d’être sur une autre planète. Enivrant ! En guise d’astronautes, je vois une poignée de randonneurs en train de monter les pentes de ce sommet qui, vu d’ici, me semble une entreprise très dangereuse !

Il n’est que 9h. Je m’accorde une longue pause au sommet. Pour la descente, j’envisage les options : droit dans le pierrier, où se repose un chamois ? En longeant la crête aérienne vers le Vallon Froid, comme le suggère le topo ? Ayant envie de profiter au maximum du lieu, je redescends finalement tranquillement en ne plongeant pas vers la combe de montée mais plutôt en longeant cette superbe crête qui me mène jusqu’à la Tête du Lauzon. Mise à part un randonneur isolé au loin, je ne croiserai personne dans le secteur.

Finalement, je redescends au Col du Charnier puis, après une courte pause "marmottes" au Lac du Lauzon cette fois baigné par un soleil très chaud malgré un vent marqué. Et puis, je m’engage dans la descente éprouvante en direction de la Cabane du Fleyrard, qui reste malgré tout ludique. Les genoux en compote, j’arrive finalement à 13 heures à la voiture, regonflés par la splendeur des paysages tantôt débonnaires, tantôt lunaires, offerts par ce splendide massif.

Dernière modification : 11 juillet 2016

A propos

Auteur de cette sortie :

Installé depuis 2009 en Chartreuse, je ne me lasse de ces découvertes montagnardes qui éblouissent les yeux et remplissent l'âme.

Randonnée réalisée le 10 juillet 2016

Publiée le 11 juillet 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 12 juillet 2016 à 09h35

    Pas mal pour une première !
    Tu sembles plus doué que moi pour les photos de marmottes !

  • par Le 12 juillet 2016 à 10h43

    Merci Michel, mais le mérite revient aux modèles qui se sont prêtés au jeu !

  • par Le 13 juillet 2016 à 13h23

    Bonjour, chouette balade, et joli récit !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !