L’Albaron (3637m) par l’arête du Colerin ou arête sud-est Sortie du 4 août 2016

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

L'Albaron, j'en rêvais, c'est fait ! (merci Alain, pour ton topo et tes conseils)

Conditions météo

Conditions idéales, beau temps, pas de vent.

Le ciel se couvre un peu sur la fin de la descente.

Récit de la sortie

Le passage de la dalle vers la Pointe du Colerin, voilà un écueil qui me rendait sceptique pour l’ascension de ce sommet mythique.

Raison pour laquelle je n’avais pas placé ce sommet dans mes objectifs principaux, mais deux de mes coéquipiers, nouveaux "posteurs" de topos sur ALTITUDERANDO, si je puis dire, venaient d’effectuer l’ascension de la Pointe de Ronce, qui était un de mes objectifs.

J’ai dû me résoudre à faire un compromis, laisser la Ronce pour l’Albaron !!!

Ce sommet avec son grand plateau rectangulaire, vu du nord, le rend particulièrement original, et l’originalité, j’aime bien !

Partis de Vincendières avec 3 compagnons (et notamment "technif" sur altituderando), nous sommes montés par les nombreuses sentes dans l’alpage juste après le hameau d’Avérole.

Montée herbeuse très raide jusqu’à un grand replat terreux.

Ensuite, montée à travers les éboulis pour rejoindre le petit glacier sous l’arête.

On récupère, surpris ! la sente balisée à la peinture rouge et blanche et cairnée qui nous amène au passage du Colerin.

  • P.S : Je ne savais pas qu’il existait ce sentier balisé (balisage italien, il me semble) provenant, je pense, du refuge d’Avérole. Ce sentier évident n’est pas présent sur la carte IGN au 25000ème !!!

La Pointe du Colerin, et l’ascension de son antécime est un "MUR", un de plus...

Puis la fameuse dalle que j’ai, personnellement traversée presque accroupi en m’accrochant à son rebord avec mes mains, bâtons soigneusement accrochés à mon sac de rando.

Je n’était pas fier !!!

La suite est plus facile, mais physiquement, ça commençait à "tirer" !!!

Le sommet, un grand plateau où l’on pourrait monter 3 stades de football... même si cette idée saugrenue sort tout droit de mon imagination et doit sûrement émaner de mon enfance urbaine et provençale.

Au sommet, une vue immense ! j’en avais le souffle coupé tellement c’était beau !

La fierté d’avoir atteint ce nouvel objectif m’a soudainement envahi.

Quel bonheur, la montagne !!!

Dernière modification : 6 août 2016

Photos « L’Albaron (3637m) par l’arête du Colerin ou arête sud-est »

Début de la montée, dans l’herbeux Les pointes du Châtelard Le replat terreux, après les pentes herbeuses Pointe de Charbonnel (3752m) Dent Parrachée (3697m) et glaciers de la Vanoise Pointe Mathews (3783m) et Grande Casse (3855m) Antécime du Colerin et Albaron (à gauche) Pointes Charbonnel et Ronce Glacier du Colerin La sente balisée La sente balisée Passage (ou col) du Colerin Passage (ou col) du Colerin Passage (ou col) du Colerin Ligne de crête Petite et grande Ciamarella Dans le «rétro» : la Bessanese (3592m) Sur la dalle Sur la dalle Sur la dalle Dalle du Colerin et Bessanese Une vierge au sommet du Colerin On poursuit vers la selle de l’Albaron Croix de l’antécime de l’Albaron Dans le «rétro» Grande Ciamarella et glacier des Evettes Montée finale Plateau sommital de l’Albaron Grand Paradis Vue du sommet ! Vue du sommet ! Charbonnel et Ronce (entre autres...) Allez ! la photo de groupe Début de la descente Début de la descente Retour à la dalle Retour à la dalle Dernier regard ! Descente vers la vallée d’Avérole