Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Beau temps en général, avec la nebbia habituelle l’après-midi et froid.

Récit de la sortie

Approche

Départ à 8h00 de la Roche Écroulée sur le GR menant au refuge du Viso, par un beau temps ensoleillé, qui nous permet d’arriver rapidement et dans la bonne humeur au belvédère du Viso et profiter d’une vue grandiose sur la bête.

Puis la pente se redresse brusquement dans la face herbeuse jusqu’au point 2437m légèrement au-dessus du refuge, un premier replat nous attend et on bifurque vers le nord-est direction le col de Traversette sur un terrain qui devient minéral.

À l’approche du tunnel barré par un gigantesque névé, on rencontre un groupe d’Italiens, il aurait pu faire deux équipes de foot et les remplaçants, on grimpe alors le dernier tronçon par un couloir bien tracé jusqu’au col de Traversette où une petite pause nous attend.

On rencontre 2 jeunes randonneuses charmantes qui partaient pour faire le Tour du Viso et on se fait une petite causette (je remercie ces 2 filles qui ont accroché mon gps que j’ai oublié au panneau du col).

L’arête Nord

Le temps se couvre un peu (rien d’anormal dans ce secteur).
Le froid se fait sentir. On suit l’arête Nord sur une trace bien évidente avec quelques pas d’escalade facile (2b) puis on rejoint la face nord-ouest plus douce jusqu’au pied de l’antécime de la Marte.

Un mur se dresse devant nous, les grosses difficultés commencent par une arête vertigineuse qui permet d’atteindre le premier sommet puis une petite descente pas simple à négocier se présente : on peut soit l’enjamber soit la désescalader, on s’est décidé à la désescalader.
Ensuite, on rejoint le pied du ressaut sommital que l’on remonte facilement.

Le panorama est saisissant sur les gros sommets du secteur malgré la nebbia qui s’installe en Italie. Une belle arête, et bien cairnée, se dessine au sud qui permet de rejoindre le Col du Couloir Blanc (voie Skywalker, cotée PD avec des passages en 3b) en passant par l’Aiguille Bleue (3126m), on hésite car le brouillard remonte vite et on n’a pas étudié cette voie. On renonce à cette option et on reprend le même chemin que la montée.

Remarques

La Pointe de Marte est selon moi, une course parfaite pour l’initiation aux arêtes et à la randonnée alpine. Elle fait partie de la Traversée Berhault qui passe par les arêtes du Pas des Sagnettes (2991m) au Col de la Traversette (2947m) en passant par le Mont Viso (3841m), le Visolotto (3348m), la Pointe Gastaldi (3210m), la Pointe de Rome (3069m), la Pointe d’Udine (3013m), la Pointe de Venise (3096m), l’Aiguille Bleue (3126m) et la Pointe de Marte (3152m).

Dernière modification : 23 juillet 2017

A propos

Auteur de cette sortie :

Site web : Altitude Sans Frontière

Jeune passionné de 18 ans, à 1000% de sports montagne & nature ! J'ai découvert la montagne à 14 ans, avec mon père. "La Montagne ça vous gagne" se confirme pour mon cas puisque je suis de plus en plus mordu… Arpentant tous les terrains en toutes saisons, on ne peut plus s'en passer. Une belle addiction ! Je suis un amateur de sommets oubliés ou très peu fréquentés (tout ce qui touche au (...)

Randonnée réalisée le 13 juillet 2016

Publiée le 10 août 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !